Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les talibans menacent les États-Unis de 2 000 attentats-suicides à Washington D.C.

Publié par wikistrike.com sur 10 Janvier 2022, 12:09pm

Catégories : #Politique internationale, #Religion - pensées

Les talibans menacent les États-Unis de 2 000 attentats-suicides à Washington D.C.

Un récent rapport de l’Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient (MEMRI) – qui surveille et suit les communications djihadistes mondiales par le biais de méthodes de collecte de renseignements à source ouverte – a révélé que, l’année dernière, les talibans ont menacé l’administration Biden d’envoyer « un bataillon de kamikazes » à Washington.

Cette menace et cet avertissement auraient été relayés en même temps que les pourparlers de Doha, lorsqu’il est apparu que le Pentagone envisageait la mise en place d’une force de sécurité massive de quelque 2 000 soldats américains pour garder l’ambassade américaine de Kaboul, encore en activité à l’époque.

Selon le rapport de MEMRI, « En décembre 2021, il est également apparu que l’Émirat islamique a déclaré aux États-Unis, lors des pourparlers de Doha, que si les États-Unis insistaient pour déployer 2 000 soldats américains dans leur ambassade à Kaboul, les Talibans déploieraient également, dans le cadre de tout arrangement bilatéral, 2 000 moudjahidines [c’est-à-dire des kamikazes] à l’ambassade d’Afghanistan à Washington D.C.« .

Au cours des événements chaotiques et sanglants du mois d’août, alors que les États-Unis évacuaient leurs forces de l’aéroport de Kaboul, le département d’État a été contraint d’abandonner purement et simplement son ambassade afghane tentaculaire au milieu de l’avancée fulgurante des talibans sur la capitale.

Une fois la domination des talibans sur le pays fermement établie en septembre, certains responsables du groupe islamiste dur ont commencé à vanter le fait qu’il était devenu « modéré » et « réformé ». Les talibans ont également cherché à obtenir des fonds internationaux et ont fait pression sur les États-Unis et les puissances mondiales pour qu’ils débloquent des milliards de dollars d’actifs sanctionnés.

Toutefois, il est apparu depuis que les dirigeants talibans ont l’intention de créer un bataillon de « martyrs », c’est-à-dire essentiellement un groupe de kamikazes en puissance :

« Nos moudjahidines dans les Ishtishhadi Kandaks [bataillons en quête du martyre] feront partie de l’armée et [ils] seront des forces spéciales et organisés sous l’égide du ministère de la défense« , a déclaré Zabihullah Mujahid, un terroriste chevronné et leader du gouvernement taliban, dans une récente interview, selon MEMRI. « Les forces spéciales seront établies en un nombre spécifique et utilisées pour des opérations spéciales ».

Bloomberg a confirmé cette semaine les efforts actuels des talibans pour recruter spécifiquement des kamikazes qui seront incorporés dans leur armée nationale. « Les Talibans vont officiellement recruter des kamikazes pour intégrer l’armée, alors que le groupe militant tente de contenir sa plus grande menace sécuritaire, celle de son rival l’État islamique, depuis qu’il a formé un gouvernement en Afghanistan il y a quatre mois », détaillait le rapport, alors que les Talibans continuent de combattre leurs rivaux islamistes dans certaines localités.

Et plus encore via Bloomberg :

« Les forces spéciales qui comprennent les chercheurs de martyrs seront utilisées pour des opérations plus sophistiquées et spéciales », a déclaré Karimi par téléphone, sans fournir de détails.

Le groupe militant est en train de construire une « armée forte et organisée pour renforcer la défense » dans tout le pays et aux frontières, les kamikazes faisant partie intégrante de la stratégie, a ajouté Karimi. Quelque 150 000 combattants seront invités à rejoindre l’armée, a rapporté Al Jazeera en novembre, citant le chef d’état-major des talibans, Qari Fasihuddin.

Parmi les premières mesures importantes prises par les talibans pour réorganiser les ministères du gouvernement à Kaboul, il y a eu le rétablissement de la « police religieuse » islamique. Les Talibans sont de retour dans les rues, et les pratiques horribles telles que la pendaison des corps exécutés en public sont de retour, y compris la coupe des mains pour les délits criminels – malgré les récentes affirmations d’un Taliban « modéré ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents