Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un nouveau variant du COVID-19 avec 46 mutations découvert dans le sud de la France

Publié par wikistrike.com sur 4 Janvier 2022, 08:45am

Catégories : #Santé - psychologie

Un nouveau variant du COVID-19 avec 46 mutations découvert dans le sud de la France

Depuis son arrivée fin novembre, la souche Omicron du Covid-19, incontestablement bénigne, a fait grimper les nouvelles infections quotidiennes à des niveaux record, tandis que les admissions à l’hôpital – et surtout les décès – sont restés relativement faibles par rapport au nouveau grand dénominateur.

Mais ce n’était qu’une question de temps avant qu’un nouveau variant n’entre en scène. Comme omicron, il semble que cette nouvelle variante soit originaire d’un pays africain – le Cameroun – après avoir été isolée par des scientifiques dans le sud de la France.

Le premier cas officiel serait un voyageur originaire du Cameroun, et la maladie se propage maintenant dans le sud de la France où au moins 12 personnes ont été infectées, selon une étude publiée sur medrvix.

Pour être clair, nous ne savons pratiquement rien de cette nouvelle souche, à part le fait qu’elle existe. Rien sur la gravité, la transmissibilité, le « long covid », etc. On sait qu’elle a fortement muté depuis la souche initiale, comme Omicron. Il est également trop tôt pour savoir si elle sera classée comme un « variant préoccupant ».

Dans la préimpression de medrvix, qui doit encore faire l’objet d’un examen par les pairs, des experts d’un programme soutenu par le gouvernement français ont déclaré avoir identifié 46 mutations dans le variant.

« Les variants du SARS-CoV-2 sont devenus une préoccupation virologique, épidémiologique et clinique majeure, notamment en ce qui concerne le risque d’échapper à l’immunité induite par la vaccination », ont écrit les auteurs du document.

Les scientifiques ont également émis l’hypothèse que le nouveau variant était probablement d’origine « camerounaise ». Les lecteurs peuvent trouver le rapport complet ci-dessous. Le variant a été baptisé B.1.640.2 et a été détecté pour la première fois par des experts de la Fondation des Infections de l’IHU Méditerranée à Marseille.

Selon l’article, l’analyse du génome du variant par les scientifiques a révélé 46 mutations et « 37 délétions résultant en 30 substitutions d’acides aminés et 12 délétions. Quatorze substitutions d’acides aminés 43, dont N501Y et E484K, et 9 délétions sont situées dans la protéine spike 44. »

De nouveaux variants sont fréquemment découverts, mais la plupart ne deviennent pas des « variants préoccupants », comme omicron, delta et bêta. L’OMS a attribué à chaque variant préoccupant un nom tiré de l’alphabet grec (le premier étant « alpha », le second « beta », tandis que les lettres « Xi » et « Nu » ont été omises car elles prêtent à confusion, selon l’OMS).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents