Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Centrale nucléaire du Tricastin : le gouvernement au courant des accusations contre EDF

Publié par wikistrike.com sur 4 Février 2022, 07:17am

Catégories : #Politique intérieure

Centrale nucléaire du Tricastin : le gouvernement au courant des accusations contre EDF

Une enquête du journal Le Monde révèle que le ministère de la Transition écologique avait reçu en juillet 2021 l'ancien cadre lanceur d'alerte de la centrale nucléaire du Tricastin, qui reproche à EDF une politique de dissimulation.

"Depuis le départ dans ce dossier, il y a une révélation et des alertes qui sont faites en interne, aussi bien auprès de la direction d'EDF qu'auprès de l'autorité de contrôle, l'ASN. Et en dépit de ces nombreuses alertes, vous avez une inertie" déplore Me Vincent Brengarth, l'un des avocats de Hugo, l'ancien cadre de la centrale nucléaire du Tricastin, qui a déposé plainte contre EDF. Il accuse l'entreprise de dissimuler et de minimiser des incidents sur la centrale. 

Que dit l'article du Monde ? Le 30 juillet 2021, celui qu'on nomme Hugo, le lanceur d'alerte de la centrale du Tricastin, a été reçu en présence de ses avocats par une proche conseillère de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili et un haut fonctionnaire en charge de la politique énergétique française. Quatre mois avant son dépôt de plainte et ses révélations médiatiques, il avait informé le gouvernement de ses accusations. 

Pas de réaction du gouvernement

"Lors de cette rencontre, Hugo a très clairement exposé les différents dysfonctionnements structurels qu'il avait vu à l'oeuvre dans la centrale du Tricastin" expose Me Vincent Brengarth, joint par France Bleu Drôme Ardèche. Par la suite, l'entretien n'a suscité "aucune réaction officiellement, en tout cas faite par le ministère et par le gouvernement". D'où la plainte.

On s'attendait à une réaction de la part de la ministre, parce que les faits dénoncés par la suite dans la plainte déposée sont d'une extrême gravité - Me Brengarth, l'un des avocats du lanceur d'alerte

Le ministère confirme l'entretien et explique avoir prévenu l'ASN - l'Autorité de Sûreté Nucléaire, le gendarme des centrales nucléaires en France. Après inspection, l'ASN a soutenu la direction d'EDF. Quant au lanceur d'alerte, il n'a jamais eu le moindre retour. La direction d'EDF dément toujours ses accusations.

Pour Me Brengarth, le gouvernement aurait dû saisir la justice aussitôt après l'entretien avec Hugo, "les éléments étaient de nature à justifier que le ministère prenne sur lui de dénoncer ces faits auprès du Procureur de la République, comme d'ailleurs l'y oblige la loi en vertu notamment de l'article 40 qui prévoit que tout fonctionnaire qui a à sa connaissance des faits qui pourraient relever d'une qualification pénale doit en avertir le Procureur."

 

 

 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/centrale-nucleaire-du-tricastin-le-gouvernement-au-courant-des-accusations-contre-edf-1643917020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents