Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Chine qualifie les États-Unis de "coupables" des tensions en Ukraine et promet "d'éradiquer le régime sécessionniste" de Taïwan

Publié par wikistrike.com sur 24 Février 2022, 18:06pm

Catégories : #Politique internationale

La Chine qualifie les États-Unis de "coupables" des tensions en Ukraine et promet "d'éradiquer le régime sécessionniste" de Taïwan

Tôt mercredi, la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a tweeté pour soutenir l’Ukraine, tout en précisant que toute tentative de la Chine de « prendre » Taïwan, maintenant ou plus tard, se heurtera à la force.

« Taïwan condamne l’atteinte à la souveraineté ukrainienne par la Russie & encourage toutes les parties concernées à résoudre leurs différends de manière rationnelle & pacifique », a-t-elle écrit. « En attendant, nous prendrons des mesures pour renforcer notre préparation militaire et contrer la guerre cognitive tout en assurant la stabilité économique. »

« Taïwan condamne l’atteinte à la souveraineté ukrainienne par la Russie & encourage toutes les parties concernées à résoudre leurs différends de manière rationnelle & pacifique », a-t-elle écrit. « En attendant, nous prendrons des mesures pour renforcer notre préparation militaire et contrer la guerre cognitive tout en assurant la stabilité économique. »

Pas si vite

Trois heures plus tard, le Global Times, le porte-parole du régime appartenant au PCC, a tweeté : « Taïwan est désireux d’attirer l’attention sur la question de l’Ukraine. Mais il n’y a pas de contestation de la souveraineté de l’Ukraine malgré les différends sur ses frontières. »

« La souveraineté de Taïwan n’a jamais existé. Ce n’est qu’une question de temps avant que votre régime sécessionniste ne soit éradiqué. »

La porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Hua Chunying, s’est empressée de réfuter tout parallèle.

« Taïwan n’est pas l’Ukraine », a-t-elle déclaré. « Taïwan a toujours été une partie inaliénable de la Chine. C’est un fait juridique et historique indiscutable. »

Hua a ajouté que la question de Taïwan est un reliquat de la guerre civile, et que « l’intégrité de la Chine n’aurait jamais dû être compromise », selon Reuters (quoi que cela veuille dire).

Le gouvernement défait de la République de Chine s’est réfugié à Taïwan en 1949 après avoir perdu la guerre civile face aux communistes, qui ont mis en place la République populaire de Chine.

Le gouvernement de Taïwan s’oppose fermement aux revendications territoriales de la Chine. Tsai affirme que Taïwan est un État indépendant appelé République de Chine, qui reste le nom officiel de Taïwan.

Toutes les unités militaires et de sécurité « doivent renforcer leur surveillance et leur alerte précoce concernant les développements militaires autour du détroit de Taiwan », a déclaré Mme Tsai lors d’une réunion du groupe de travail sur la crise ukrainienne mis en place par son Conseil national de sécurité.

Taiwan et l’Ukraine sont fondamentalement différents en termes de géostratégie, de géographie et de chaînes d’approvisionnement internationales, a-t-elle ajouté, dans les détails de la réunion fournis par son bureau. -Reuters

Selon Tsai, « face aux forces étrangères qui ont l’intention de manipuler la situation en Ukraine et d’affecter le moral de la société taïwanaise, toutes les unités gouvernementales doivent renforcer la prévention de la guerre cognitive lancée par les forces étrangères et les collaborateurs locaux. »

Pendant ce temps, dans une autre indication claire de qui Pékin se range dans le conflit géopolitique croissant, le ministère chinois des Affaires étrangères vient de déclarer que les États-Unis sont les « coupables » des tensions actuelles autour de l’Ukraine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents