Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le dôme russe de Mourmansk-BN fait sa mue, la France désormais dans le viseur

Publié par wikistrike.com sur 3 Février 2022, 11:20am

Catégories : #Politique internationale

Le dôme russe de Mourmansk-BN fait sa mue, la France désormais dans le viseur

Russie, OTAN, tous sont des criminels de guerre par le simple déploiement d'armes qui menacent directement des civils.

par Avia.pro.

Le Centre d’Études stratégiques et internationales (CSIS : Center for Strategic and International Studies) a démontré les capacités des armes russes en Crimée.

Les tentatives de l’OTAN de renforcer sa présence près des frontières russes et d’exercer une pression militaire sur la Russie n’aboutiront pas aux résultats escomptés et risquent de provoquer la défaite de l’OTAN. Les experts du Centre d’Études stratégiques et internationales (CSIS) ont tiré ces conclusions, notant que les armes situées en Crimée suffiraient à vaincre les forces européennes de l’OTAN jusqu’en Espagne.

Selon le groupe de réflexion, le fait que les principales forces de l’OTAN soient concentrées en Europe centrale ne signifie pas que la Russie ne pourra rien faire. Comme il ressort des documents publiés, les capacités du missile de croisière russe Kalibr pourraient être suffisantes pour atteindre n’importe quelle cible en Europe, jusqu’aux frontières occidentales de l’Allemagne, avec une portée allant jusqu’à 2 000 kilomètres.

Les capacités des bombardiers tactiques à longue portée Tu-22M3 sont plus étendues – même si ces derniers utilisent leurs armes depuis l’espace aérien au-dessus de la Crimée, tous les pays européens jusqu’au milieu de la France seront attaqués. Néanmoins, selon les documents publiés, la Russie dispose également d’armes non létales qui pourraient neutraliser complètement les forces de l’OTAN sans qu’un seul coup de feu ne soit tiré – les complexes REB à longue portée de Mourmansk-BN.  Leur capacité sera plus que suffisante pour couvrir le territoire jusqu’au milieu de l’Espagne, sans compter que le complexe « Mourmansk-BN » garantira que la plupart des bases aériennes militaires américaines au Moyen-Orient seront touchées.

L’Occident se rend compte qu’il n’y a aucune chance réelle d’affronter ouvertement la Russie et, par conséquent, après une tentative de bluff ratée, l’OTAN a décidé de concentrer ses forces en dehors de l’Ukraine, où ces dernières pourraient être relativement plus en sécurité que dans cette même Ukraine.

source : Avia.pro

Traduit par Avic pour Réseau International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents