Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Macron a refusé de se soumettre à un test PCR de dépistage russe à son arrivée au Kremlin pour éviter à Poutine de mettre la main sur son ADN

Publié par wikistrike.com sur 11 Février 2022, 09:38am

Catégories : #Politique internationale

Macron a refusé de se soumettre à un test PCR de dépistage russe à son arrivée au Kremlin pour éviter à Poutine de mettre la main sur son ADN

Le gouvernement vient d’éviter le pire, Poutine aurait pu mettre la main sur l’ADN du président et faire des expériences bizarres.

Macron aurait refusé un test PCR pour ne pas donner son ADN à la méchante Russie.

Dieu seul sait ce que Vladimir Poutine pourrait faire avec cet ADN, cloner le président et le remplacer par un pion favorable à la Russie ? Les médias sont au taquet.

Via Reuters :

Le président français Emmanuel Macron a refusé la demande du Kremlin de passer un test de dépistage russe du COVID-19 lorsqu’il est arrivé chez le président Vladimir Poutine cette semaine, et a donc été tenu à distance du dirigeant russe, ont déclaré à Reuters deux sources de l’entourage de Macron.

Les observateurs ont été frappés par les images de Macron et Poutine assis aux extrémités opposées d’une table de 4 mètres de long pour discuter de la crise ukrainienne lundi, certains diplomates et d’autres suggérant que Poutine pourrait vouloir envoyer un message diplomatique.

Mais les deux sources, qui ont connaissance du protocole de santé du président français, ont déclaré à Reuters que Macron avait été mis devant un choix : soit il acceptait un test PCR effectué par les autorités russes et était autorisé à se rapprocher de Poutine, soit il refusait et devait se soumettre à une distanciation sociale plus stricte.

« Nous savions très bien que cela signifiait pas de poignée de main et cette longue table. Mais nous ne pouvions pas accepter qu’ils mettent la main sur l’ADN du président« , a déclaré l’une des sources à Reuters, faisant référence aux problèmes de sécurité si le dirigeant français était testé par des médecins russes.

Un porte-parole du Kremlin n’a pas immédiatement répondu à un message de Reuters demandant un commentaire.

La deuxième source dans l’entourage de M. Macron a confirmé que ce dernier avait refusé de se soumettre à un test PCR russe. La source a dit que Macron a plutôt fait un test PCR français avant le départ et un test antigène fait par son propre médecin une fois en Russie.

« Les Russes nous ont dit que Poutine devait être maintenu dans une bulle sanitaire stricte », a déclaré la deuxième source.

Jeudi, trois jours après la rencontre entre Macron et Poutine, le dirigeant russe a reçu le président kazakh Kassym-Jomart Tokayev. Les deux hommes se sont serrés la main et se sont assis l’un près de l’autre, séparés seulement par une petite table basse.

Le pire a été évité. L’ADN du président est sécurisé, aucune peau morte, aucun cheveu n’a été trouvé en Russie. D’ailleurs Macron doit porter une perruque pour éviter que l’ennemi ne mette la main sur son précieux héritage génétique.

La France a été sauvée in extremis une fois de plus par le bon sens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents