Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un collectif de médecins et scientifiques britanniques demandent une enquête urgente sur la hausse des décès chez les jeunes

Publié par wikistrike.com sur 18 Février 2022, 11:43am

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

Un collectif de médecins et scientifiques britanniques demandent une enquête urgente sur la hausse des décès chez les jeunes

Un groupe de médecins et de scientifiques britanniques a demandé une enquête urgente sur le pic inexpliqué du taux de mortalité chez les hommes de 15 à 19 ans au cours de l’année dernière.

L’organisation HART, créée pour partager les inquiétudes concernant la politique gouvernementale relative à la pandémie de Covid-19, a écrit au gouvernement britannique pour lui faire part de son inquiétude quant au nombre croissant et inexpliqué de décès chez les jeunes hommes.

Selon l’organisation HART, le pic de décès inexpliqués coïncide avec le déploiement de la vaccination dans cette tranche d’âge, dont on sait qu’elle présente un risque accru de myocardite (inflammation cardiaque), surtout après la deuxième dose.

Augmentation du taux de mortalité

The Epoch Times rapporte : Dans le cadre d’un examen judiciaire à la Haute Cour en janvier, l’Office for National Statistics (ONS), a confirmé qu’il y avait eu une augmentation du taux de décès chez les adolescents de sexe masculin au cours des huit derniers mois, par rapport à la même période de 2015-2019.

Mais l’ONS a également déclaré que les données ne pouvaient pas non plus être utilisées pour tirer des conclusions fiables quant à une éventuelle corrélation entre le statut vaccinal et le décès chez les enfants et les jeunes adultes.

Il y a eu au moins 65 décès supplémentaires en Angleterre et au Pays de Galles, bien que le chiffre puisse être plus élevé en raison des délais de déclaration des cas de coroners. Au cours de la même période, il n’y a eu que deux décès impliquant le COVID-19.

En septembre, le JCVI (Joint Committee on Vaccination and Immunisation) a refusé de recommander l’administration des vaccins anti COVID-19 aux jeunes de 12 à 15 ans en bonne santé, car le rapport bénéfice/risque n’était au mieux que marginal face au très faible risque pour les enfants de contracter une maladie grave ou de mourir du COVID-19. La recommandation du JCVI pour les enfants de 5 à 11 ans n’a pas encore été rendue publique, mais elle est proposée à ceux qui font partie d’un groupe à risque clinique.

 

Lire plus :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents