Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une substance chimique désherbante utilisée dans la toxine mortelle de l’agent orange est présente chez un Américain sur trois

Publié par wikistrike.com sur 15 Février 2022, 08:59am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Santé - psychologie

Une substance chimique désherbante utilisée dans la toxine mortelle de l’agent orange est présente chez un Américain sur trois

Des chercheurs ont découvert que près d’un Américain sur trois présente une quantité relativement élevée d’un produit chimique toxique désherbant dans son organisme.

Dans un article publié dans la revue Environmental Health, l’équipe a étudié la prévalence du 2,4-D, un produit chimique fréquemment utilisé comme herbicide pour contrôler la croissance des mauvaises herbes.

Les chercheurs ont constaté que près de 33 % des échantillons d’urine recueillis auprès de 14 395 participants à l’étude contenaient des quantités détectables de ce produit chimique dans leur organisme.

« Notre étude suggère que les expositions humaines au 2,4-D ont augmenté de manière significative et qu’elles devraient augmenter encore plus à l’avenir », a déclaré dans un communiqué de presse Marlaina Freisthler, doctorante et chercheuse à l’université George Washington et co-auteur de l’étude.

Ce produit chimique notoire était également un ingrédient fondamental de l’agent orange, utilisé par les États-Unis pendant la guerre du Viêt Nam pour détruire les forêts et les cultures utilisées par l’armée nord-vietnamienne. Au lieu de cela, le produit chimique a provoqué des cancers, des malformations congénitales et de graves problèmes neurologiques chez des millions de personnes au Vietnam.

Une forte exposition à ce produit chimique a déjà été liée au cancer et à d’autres problèmes de santé, bien que le lien entre les deux ne soit pas encore totalement compris.

Ce produit chimique est un perturbateur endocrinien, qui peut fortement perturber la production hormonale naturelle des humains et des animaux.

Il peut être potentiellement très dangereux pour les jeunes enfants qui y sont exposés tôt dans leur vie, a déclaré Mme Freisthler dans sa déclaration. Cela peut se produire s’ils jouent pieds nus sur de l’herbe qui a été traitée avec le désherbant, ou s’ils mettent leurs mains dans leur bouche après avoir joué dehors.

Cependant, nous ne comprenons pas encore toutes les ramifications de l’exposition au 2,4-D, et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer la menace réelle qu’il représente pour la santé humaine.

Nous ne savons pas non plus dans quelle mesure les résultats de la recherche du George Washington sont généralisables à une population plus large.

Néanmoins, il n’est pas de bon augure qu’un produit chimique lié au cancer et aux malformations congénitales soit si répandu parmi les Américains.

« Des études plus approfondies doivent déterminer comment l’augmentation de l’exposition au 2,4-D affecte la santé humaine – en particulier lorsque l’exposition se produit tôt dans la vie », a déclaré Melissa Perry, professeur de santé environnementale et professionnelle à l’université et auteur principal de l’article, dans le communiqué.

Selon les chercheurs, une façon d’éviter l’exposition au 2,4-D est d’acheter des aliments issus de l’agriculture biologique – et, bien sûr, d’éviter de l’utiliser comme pesticide dans le jardin.

Traduction de Neoscope par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents