Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les experts en aéronautique sont déconcertés par le crash du vol MU5735 de China Eastern Airlines

Publié par wikistrike.com sur 24 Mars 2022, 09:02am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Les experts en aéronautique sont déconcertés par le crash du vol MU5735 de China Eastern Airlines

Le crash dévastateur d’un Boeing 737 exploité par China Eastern Airlines, survenu lundi, a plongé l’industrie aéronautique américaine (alias Boeing) dans ce qui s’annonce comme un nouveau scandale majeur, un an à peine après que l’avionneur ait enfin réussi à dépasser le déploiement désastreux du 737 MAX 8, qui a fait des centaines de morts suite à un défaut de conception ayant entraîné deux crashs, l’un en Éthiopie et l’autre en Indonésie.

Ces crashs ont entraîné des immobilisations au sol dans le monde entier et une enquête approfondie qui a révélé que la FAA avait essentiellement renoncé à sa responsabilité de surveillance, tandis qu’un courriel interne de Boeing reprochait au MAX 8 d’avoir été conçu par « des clowns supervisés par des singes ».

Comme si le crash lui-même n’était pas assez embarrassant pour le fabricant d’avions, les images de l’incident montrant l’avion en train de tomber du ciel ont été vues par des milliers, voire des millions, de personnes, dont beaucoup espèrent déjà des réponses.

Les compagnies aériennes chinoises n’ont pas acheté de nouveaux avions Boeing depuis des années, et le crash de lundi soulève la possibilité que Boeing soit exclu du deuxième plus grand marché mondial du transport aérien.

Les médias chinois locaux ont rapporté peu après que le crash avait été causé par une panne électrique, mais il n’est pas certain que cela soit vrai. À ce stade, on sait peu de choses avec certitude sur les circonstances du crash (et il faudra aux enquêteurs des jours, voire des semaines, pour examiner les données de la « boîte noire » de l’avion, qui doit être récupérée sur le site du crash, dans une région montagneuse de la province du Guangxi.

Mais alors que l’enquête commence, la seule chose dont nous soyons sûrs, c’est que le premier accident d’avion de ligne en Chine depuis dix ans est extrêmement inhabituel en ce qui concerne les accidents d’avion. Pourquoi ? Parce que, comme le montre la vidéo ci-dessous, l’avion est essentiellement tombé du ciel, le nez de l’appareil s’inclinant à un angle extrême.

Selon les experts cités par Bloomberg, cela donne à l’incident un profil extrêmement inhabituel.

Selon des enquêteurs chevronnés et des rapports d’accidents antérieurs, il y a eu une poignée de crashs au cours desquels un avion de ligne a plongé depuis son altitude de croisière, mais peu d’entre eux, si tant est qu’il y en ait, correspondent au profil extrême du 737-800 de Boeing Co. qui s’est incliné fortement vers le sol.

« C’est un profil étrange », a déclaré John Cox, consultant en sécurité aérienne et ancien pilote de 737. « Il est difficile d’amener l’avion à faire ça ».

Il suffit de regarder l’angle de l’avion vu dans les images du crash, qui ont circulé sur les médias sociaux.

 

Les experts en aviation ont été choqués par l’angle de la descente, qui était essentiellement en ligne droite…

… l’avion est passé de son altitude de croisière à sa chute en moins de deux minutes, selon les données des services de suivi des vols.

source : Ian Miles Cheong.

Le National Transportation Safety Board a déjà nommé un enquêteur principal de la sécurité aérienne pour enquêter sur l’incident (bien qu’étant donné les restrictions de voyage liées à la pandémie toujours en place en Chine, on ne sait pas combien de temps il faudra pour que les enquêteurs américains arrivent sur place).

Mais alors que l’enquête débute, les experts en aviation affirment déjà que les images du crash et les données citées ci-dessus soulèvent davantage de questions, tout en offrant peu de réponses.

 

Et alors que le monde attend d’en savoir plus, voici ce que nous savons jusqu’à présent.

  • Le vol MU5735 volait à une altitude d’environ 8 840 mètres (29 000 pieds) à environ 150 km de sa destination, à peu près au point où les pilotes commenceraient le processus de descente, quand il a commencé à plonger à une vitesse beaucoup plus grande que la normale. Au lieu de descendre progressivement de quelques milliers de pieds par minute, l’avion a commencé à descendre à plus de 8 850 mètres par minute en quelques secondes, selon les données de suivi enregistrées par Flightradar24.
  • Les données de suivi du vol montrent que l’avion a chuté de 26 000 pieds en l’espace d’une minute et 35 secondes.
  • De manière inhabituelle, le plongeon de l’avion a semblé s’arrêter pendant environ 10 secondes, et il est monté brièvement, ajoutant une touche inhabituelle au scénario, avant de reprendre son plongeon. « C’est très étrange », a déclaré Jeff Guzzetti, ancien responsable des enquêtes sur les accidents pour l’Administration fédérale de l’aviation américaine.
  • S’il existe quelques précédents dans lesquels des avions de passagers ont soudainement chuté de leur altitude de croisière, la plupart de ces cas présentent des différences importantes. Par exemple, le vol 447 d’Air France, qui s’est écrasé dans l’océan Atlantique le 1er juin 2009, a chuté beaucoup plus lentement et de manière plus irrégulière après que les capteurs de vitesse se sont givrés et que les pilotes ont été désorientés. Les 228 personnes à bord de ce vol sont mortes.
  • Un autre accident similaire s’est produit le 19 décembre 1997, lorsque le pilote d’un 737-300 de Silk Air transportant 104 personnes a plongé dans une rivière en Indonésie, tuant toutes les personnes à bord. Cet avion a plongé à plus de 38 000 pieds par minute, selon les régulateurs indonésiens, qui ont conclu que le pilote avait probablement crashé l’avion délibérément.
  • Est-ce ce qui s’est passé dans ce cas ? Eh bien, ce n’est pas clair. Le 737-800, comme la plupart des autres avions de ligne, est conçu pour ne pas plonger normalement à des angles prononcés. Pour forcer l’avion à le faire, il faudrait probablement un effort extrême de la part du pilote, ou un dysfonctionnement très inhabituel.
  • Il est possible que le pilote ait eu une crise cardiaque ou une autre urgence médicale et qu’il se soit affaissé sur le manche, abaissant ainsi le nez de l’avion.

Plus tôt dans la soirée, le PDG de Boeing, David Calhoun, a envoyé un message à tous les employés :

« Nous sommes profondément attristés par la nouvelle de l’accident d’un avion 737-800 de China Eastern Airlines. Les pensées de tous les employés de Boeing vont aux passagers et aux membres d’équipage du vol MU 5735, ainsi qu’à leurs familles et à leurs proches.

Depuis l’accident, nous sommes en étroite communication avec nos clients et les autorités réglementaires, et nous avons offert le soutien total de nos experts techniques à l’enquête menée par l’Administration de l’aviation civile de Chine.

Je vous tiendrai au courant des informations relatives à l’accident dès que les protocoles d’enquête le permettront. Entre-temps, soyez assurés que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir notre client et l’enquête sur l’accident pendant cette période difficile, guidés par notre engagement envers la sécurité, la transparence et l’intégrité à chaque étape.

Dave »

Des réponses seront probablement apportées, bien que nous soupçonnions, étant donné que l’accident s’est produit en Chine, qu’elles ne seront peut-être pas opportunes. Mais une chose est claire : quelque chose a dû sérieusement mal tourner pour que le nez de l’avion ait baissé à un angle aussi extrême.

« Il faut quelque chose pour maintenir le nez vers le bas », a déclaré Benjamin Berman, un ancien enquêteur du NTSB qui a l’expérience du pilotage des 737.

source : Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents