Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les mystérieux symboles pictes découverts en Écosse sont la « découverte de toute une vie »

Publié par wikistrike.com sur 27 Mars 2022, 08:10am

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Les gravures géométriques pictes sur cette pierre datent du cinquième ou sixième siècle de notre ère. (Université d’Aberdeen)

Les gravures géométriques pictes sur cette pierre datent du cinquième ou sixième siècle de notre ère. (Université d’Aberdeen)

Des archéologues écossais ont versé de « véritables larmes » en découvrant une pierre couverte de sculptures géométriques que les Pictes, le peuple autochtone de la région, ont conçues il y a environ 1 500 ans.

La pierre présente plusieurs formes géométriques représentant des symboles pictes abstraits, tels que des ovales triples, un peigne et un miroir, un croissant et des disques doubles. Certains des symboles sculptés se chevauchent, ce qui suggère qu’ils ont été sculptés à des périodes différentes, ont indiqué les chercheurs.

 

La signification de tous ces symboles n’est pas claire, mais « la meilleure hypothèse est qu’il s’agit d’un système de dénomination représentant des noms pictes », a déclaré Gordon Noble, responsable des fouilles et professeur d’archéologie à l’université d’Aberdeen, dans un courriel à Live Science.

« C’est la découverte d’une vie, véritablement », a déclaré James O’Driscoll, archéologue à l’université d’Aberdeen en Écosse, qui a participé à l’excavation de la pierre, dans une vidéo de l’université.

Les Pictes – dont le nom pourrait provenir du mot latin signifiant « peint », ou « picti » – étaient un peuple féroce qui vivait à l’époque antique et médiévale dans certaines régions de l’actuelle Écosse. Ils expliquent en partie pourquoi l’Empire romain n’a jamais conquis l’Écosse.

Cette nouvelle découverte est l’une des quelque 200 pierres de ce type connues des archéologues.

D’autres pierres portant des symboles pictes proviennent également d’Aberlemno, qui est connue pour ses pierres debout uniques, notamment une dalle qui pourrait représenter des scènes de la bataille de Nechtansmere, une victoire picte sur le royaume anglo-saxon de Northumbria en 685 de notre ère, liée à la création de ce qui allait devenir l’Écosse.

 

La découverte a eu lieu au début de l’année 2020, alors que des archéologues étudiaient la zone dans le cadre du projet Comparative Kingship, une enquête de cinq ans sur les premiers royaumes médiévaux de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.

En déplaçant des équipements d’imagerie sur l’herbe, l’équipe a remarqué des anomalies suggérant que les vestiges d’un établissement se trouvaient sous terre.

Pour en savoir plus, les archéologues ont creusé une petite fosse pour voir ce qui se cachait sous leurs pieds. À leur grand étonnement, ils ont trouvé la pierre picte sculptée.

« J’ai juste effleuré ma main, et il y avait un symbole », raconte dans la vidéo Zack Hinckley, un archéologue de l’université d’Aberdeen qui a participé aux fouilles. « Et nous avons eu un coup de foudre. »

L’équipe espérait pouvoir immédiatement fouiller et étudier la pierre, mais les blocages du COVID-19 l’ont obligée à mettre ses plans en attente. Finalement, après des mois d’attente, ils ont pu retirer et examiner la pierre, datant les sculptures au cinquième ou sixième siècle de notre ère.

Il est rare de trouver des pierres sculptées pictes. « Elles sont parfois déterrées par les agriculteurs qui labourent les champs ou lors de la construction de routes, mais lorsque nous parvenons à les analyser, une grande partie de ce qui les entoure a déjà été perturbée », a déclaré M. Noble dans un communiqué.

« Le fait de tomber sur quelque chose comme ça en creusant une petite fosse d’essai est absolument remarquable, et aucun de nous n’a pu croire à sa chance », a ajouté M. Noble.

Comme ils ont trouvé la roche non perturbée dans le sol, ils ont pu « examiner et dater les couches sous-jacentes et extraire des informations beaucoup plus détaillées sans perdre de preuves essentielles », a-t-il ajouté.

La dalle a ensuite été réutilisée comme pavé dans un bâtiment datant du 11e ou 12e siècle, selon la datation au radiocarbone, et placée à côté d’autres pavés, dont certains avec de l’art rupestre de l’âge du bronze.

Le bâtiment « date d’après la période picte – à l’époque du royaume d’Alba, le précurseur de l’Écosse médiévale », a déclaré Noble à Live Science.

La pierre se trouve désormais dans le laboratoire de conservation Graciela Ainsworth à Édimbourg, où les scientifiques prévoient d’approfondir l’étude de l’artefact.

 

Source : Live Science – Traduit par Anguille sous roche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents