Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le gouvernement a confié l'organisation de la distribution des plis électoraux à un cabinet de conseil pour 289 000 € qui a opté pour La Poste !

Publié par wikistrike.com sur 4 Avril 2022, 10:56am

Catégories : #Politique intérieure

Le gouvernement a confié l'organisation de la distribution des plis électoraux à un cabinet de conseil pour 289 000 € qui a opté pour La Poste !

Le gouvernement a confié l'organisation de la distribution des plis électoraux à un cabinet conseil qui conclue pour 289 000 euros que c'est La Poste qui les distribuera !
 

Une enquête sénatoriale a conclu à des manquements dans la distribution des professions de foi lors des dernières élections départementales et régionales. D’après une information de « Public Sénat », ce mercredi 30 mars 2022, le gouvernement a eu recours à un cabinet de conseil pour assurer la distribution des plis électoraux à l’approche des prochaines élections présidentielle et législatives.

Il fallait à tout prix éviter le raté des élections régionales et départementales. Pour les élections présidentielle et législatives à venir, le gouvernement a confié l’organisation de la distribution des plis électoraux au cabinet de conseil Sémaphores, révèle Public Sénat ce mercredi 30 mars 2022. Objectif du cabinet : « accompagner » les préfectures pour éviter le « fiasco » des élections départementales et régionales constaté par le Sénat.

Ce contrat, conclu en novembre 2021, s’élève à 289 000 €. Le cabinet a ainsi identifié une « cartographie des risques » liés à la distribution de ce courrier, et une planification des contrôles et de l’organisation. Une évaluation de la distribution de la propagande électorale sera conduite par le cabinet à l’issue des élections.

 

La Poste récupère la distribution


En 2021, selon une commission d’enquête sénatoriale, 40 % des électeurs n’avaient pas reçu les professions de foi au second tour des régionales. Le chiffre avait même atteint 90 % dans certains départements. En 2017, 76 % des préfectures avaient signalé des problèmes liés à leurs prestataires chargés de distribuer les professions de foi. Les images de professions de foi abandonnées dans la campagne ou dans des poubelles ont choqué, et le contrat avec l’entreprise Adrexo avait été résilié.

La Poste, opérateur historique qui avait gardé les autres régions, « [présentait] quant à elle des taux de non-distribution nettement moins élevés » d’environ 9 %, ce qui correspond aux scrutins précédents. Pour la présidentielle à venir, c’est d’ailleurs le groupe La Poste qui sera le seul prestataire affecté à la distribution de la propagande électorale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents