Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Le ministère russe de la Défense accuse les États-Unis de préparer une provocation avec des armes de destruction massive en Ukraine

Publié par wikistrike.com sur 25 Avril 2022, 08:44am

Catégories : #Politique internationale

Le ministère russe de la Défense accuse les États-Unis de préparer une provocation avec des armes de destruction massive en Ukraine
 

L’armée américaine envisage de mener une série de provocations à l’aide d’armes de destruction massive (armes nucléaires, chimiques et biologiques) sur le territoire ukrainien afin d’en accuser les Russes. Le ministère russe de la Défense en a informé le public le 23 avril lors d’un exposé du lieutenant-général Igor Kirillov, chef des troupes de défense contre la radioactivité des forces armées russes.

Les autorités militaires disposent d’informations selon lesquelles les États-Unis veulent discréditer la Russie aux yeux de la communauté mondiale par des crimes odieux pour lesquels ils ont préparé trois scénarios. La première et la plus probable est un « incident mis en scène sous faux drapeau ». Dans ce cas, il pourrait s’agir d’une utilisation réelle d’armes chimiques et biologiques faisant des victimes parmi les civils ou d’un « sabotage » mis en scène par la Fédération de Russie dans les installations appartenant à l’Ukraine et impliquées dans le développement de composants d’ADM. Il est prévu que ce scénario soit utilisé à Kharkiv et à Kiev.

Des provocations ne sont pas non plus exclues contre des installations nucléaires, notamment la centrale nucléaire de Zaporizhzhya, la plus grande d’Europe, qui est sous le contrôle des forces armées russes. En outre, Kiev envisage sérieusement d’attaquer l’installation de stockage des déchets radioactifs de l’usine chimique Pridneprovsky, dans la région de Dnipropetrovsk. Dans le même temps, Moscou dispose de documents confirmant l’état critique des installations de stockage et le détournement des fonds de l’UE alloués à la maintenance de l’installation.

Le deuxième scénario est « l’utilisation à petite échelle et secrète d’ADM dans la mesure du possible ». Cela pourrait être fait à des fins opérationnelles spécifiques, en essayant de supprimer la volonté et la capacité de résistance. Par exemple, le Pentagone prévoyait d’utiliser des ADM à Azovstal, à Mariupol, mais l’ordre du dirigeant russe Vladimir Poutine d’annuler l’assaut de l’usine a semé la confusion chez les Américains. Si les forces armées russes et les militaires de la DNR avaient pris d’assaut les positions ukrainiennes à l’usine, les États-Unis auraient utilisé des ADM et auraient ensuite accusé la Russie.

Le troisième scénario le moins probable est « l’utilisation ouverte d’ADM sur le champ de bataille ». Cela pourrait se faire en cas d’échec avec des armes conventionnelles à Sloviansk et Kramatorsk, qui ont été transformées en villes forteresses.

La forte probabilité de la mise en scène de l’utilisation d’armes chimiques est également indiquée par le fait que des antidotes de substances toxiques ont été livrés à l’Ukraine. En 2022, plus de 220 000 ampoules d’atropine ont été importées des États-Unis à la demande du ministère ukrainien de la Santé. Cela indique une préparation délibérée de provocations avec des agents neurotoxiques.

source : Topcor

via Les Moutons Enragés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents