Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Près de 200 cas d'hépatite aiguë inexpliquée signalés chez les enfants

Publié par wikistrike.com sur 27 Avril 2022, 07:00am

Catégories : #Santé - psychologie

Près de 200 cas d'hépatite aiguë inexpliquée signalés chez les enfants

Environ 190 cas inexpliqués d'hépatites graves ont été signalés chez des enfants dans le monde, a annoncé mardi le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

L'épidémie a été signalée pour la première fois ce mois-ci en Grande-Bretagne, enregistrant 111 cas, principalement chez des enfants de moins de 10 ans, et a depuis été identifiée dans au moins 12 pays à travers le monde.

Une quarantaine de cas ont été enregistrés dans l'Union européenne et dans l'Espace économique européen, a déclaré la directrice de l'ECDC Andrea Ammon à la presse lors d'un briefing en ligne.

Des cas ont également été constatés aux États-Unis et en Israël.

Parmi les cas, 17 enfants ont dû subir une greffe de foie et un enfant est décédé, selon l'OMS.

L'hépatite grave, ou inflammation du foie, est rare chez les enfants en bonne santé. D'autre part, les nouveaux cas ne présentent pas les virus généralement responsables de l'inflammation aiguë du foie, à savoir les hépatites A, B, C, D et E.

L'ECDC enquête aux côtés des autorités nationales et de l'Organisation mondiale de la santé.

Les recherches ont permis d'établir un lien avec une infection par un adénovirus, une famille de virus courants pouvant provoquer des symptômes pseudo-grippaux ou gastro-intestinaux, selon Andrea Ammon.

Elle a ajouté que l'une des nombreuses théories envisagées indique que les mesures de confinement du COVID-19 pourraient avoir affaibli l'immunité des enfants, car moins exposés aux agents pathogènes courants pendant leur isolement.

Les scientifiques étudient également si l'adénovirus en cause a muté ou s'il agit en tandem avec une autre infection, peut-être le COVID-19.

Cependant, tout lien avec la vaccination contre le COVID-19 a été exclu.

L'hypothèse d'une toxine à été jugée peu probable en raison de la dispersion géographique des cas signalés.

(Reportage de Jennifer Rigby ; version française Dina Kartit, édité par Jean-Michel Bélot)

 

Boursorama - Reuters

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents