Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 99 % des humains respirent désormais un air malsain

Publié par wikistrike.com sur 9 Avril 2022, 13:23pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Santé - psychologie

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 99 % des humains respirent désormais un air malsain

Où que vous viviez, il est très probable que vous respiriez un air qui dépasse largement les limites de pollution atmosphérique approuvées au niveau international, selon un nouveau rapport des Nations unies. La quasi-totalité de la population de la planète (99 %) respire un air pollué, ce qui entraîne des effets néfastes sur la santé à des concentrations bien inférieures à ce que l’on pensait auparavant.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence des Nations unies, a publié une mise à jour de sa base de données sur la qualité de l’air avant la Journée mondiale de la santé, le 7 avril, incluant des mesures au sol du dioxyde d’azote (NO2), une première pour ce type de rapport, ainsi que des particules de diamètre égal ou inférieur à 10 microns (PM10) et 2,5 microns (PM2,5).

Selon l’OMS, il s’agit de la base de données sur la qualité de l’air la plus complète à ce jour en ce qui concerne la couverture de l’exposition à la pollution atmosphérique sur le terrain. Environ 2 000 villes et établissements humains supplémentaires enregistrent désormais des données sur la pollution atmosphérique pour les PM10 et les PM2,5 par rapport à la dernière mise à jour. Cela signifie que les déclarations ont été multipliées par 6 depuis le lancement de la base de données en 2011.

Selon l’OMS, l’emplacement des localités disposant de données sur (A) les concentrations de PM 2,5 et (B) de PM 10, 2010-2019. (WHO ambient air quality database 2022 update)

Pollution air OMS 1 22

Selon le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS :

Les prix élevés des combustibles fossiles, la sécurité énergétique et l’urgence de relever le double défi sanitaire de la pollution atmosphérique et du changement climatique soulignent l’impérieuse nécessité d’aller plus vite vers un monde beaucoup moins dépendant des combustibles fossiles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents