Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Eurovision: La compétition grande perdante

Publié par wikistrike.com sur 15 Mai 2022, 08:29am

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

Eurovision: La compétition grande perdante

Les pronostics ont dit vrai : pressentis comme grand favoris de l'Eurovision, le groupe Kalush Orchestra a remporté la finale du Concours Eurovision de la Chanson, ce samedi à Turin. Avec sa chanson en breton, la France n'arrive que 24e sur 25 participants.

On l’annonçait comme l’édition la plus politique de l’Eurovision : ce samedi soir à Turin, la finale du concours européen de la chanson, a bien sacré l’Ukraine et la chanson "Stefania" du groupe Kalush Orchestra.

Le pays n’est arrivé qu’à la 4e place des votes du jury, mais un très large vote du public (439 points) lui a permis de bondir en première place, avec 631 points. Le record du nombre de points reste détenu par le candidat portugais de 2017, Salvador Sobral, avec 758 points.

 

Le Royaume-Uni et son chanteur Sam Ryder, et l’Espagne représentée par la chanteuse Chanel, complètent le podium. Arrivé en tête des votes des jurys nationaux, le chanteur Sam Ryder, et son titre Space Man, n’a pas remporté assez de points du public pour confirmer sa première place. Autre grande favorite, l’Italie, pays hôte, finit 6e avec 268 points.

L’Ukraine devient donc, en théorie, organisatrice de la prochaine édition. L’évolution de la situation permettra de déterminer si la compétition pourra en effet se dérouler, ou non, dans le pays.

Grande favorite depuis sa sélection

Du côté du vote des jurys nationaux, composés de professionnels de la musique, on a vu assez peu de surprises dans les votes géopolitiques : Chypre a voté pour la Grèce, la Pologne pour la Serbie, la Finlande pour la Suède, et… la France pour le Royaume-Uni. C’est le vote du public qui, révélé depuis plusieurs années à la fin du concours, bouleverse chaque année les classements.

Depuis son entrée dans la compétition, et l’exclusion de la Russie dès le lendemain du début de la guerre, le groupe Kalush Orchestra et sa chanson Stefania étaient grands favoris du concours. Leur chanson, qui mèle rap et musiques traditionnelles, est présentée comme une berceuse, hommage à la mère du chanteur. Mais elle portait aussi un message fort en temps de guerre : "Je retrouverai mon chemin même quand les routes seront détruites", dit notamment la chanson lauréate.

 

 

La cérémonie a aussi été l’occasion à plusieurs reprises d’évoquer la guerre en Ukraine : elle s’est ouverte sur le titre "Give Peace a Chance" de John Lennon, interprété d’abord dans les rues de Turin, puis par Mika dans la salle de spectacle.

L'un des pires classements pour la France

Quant à la France, elle réalise l’une de ses pires performances de ces dernières années : le groupe Alvan & Ahez, avec la chanson Fulhenn interprétée en breton, ne remporte que 17 points et termine à la 24e place sur 25. L'Allemagne clôt le classement, avec 6 points. C’est le plus mauvais classement depuis 2014 et le groupe Twin Twin, qui avait fini dernier avec sa chanson Moustache. Le pays ne met donc pas fin à la malédiction en cours depuis 1977 et la victoire de Marie Myriam.

 

 

La scène de l’Eurovision a reçu Mika et Laura Pausini, qui étaient co-animateurs de la soirée, mais aussi Gigliola Cinquetti, gagnante de l’Eurovision en 1964 pour le titre "Non Ho L’èta", et le groupe Maneskin, lauréat de l’année dernière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents