Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie « forcée » à des « représailles » après la candidature de la Finlande à l’Otan

Publié par wikistrike.com sur 12 Mai 2022, 13:55pm

Catégories : #Politique internationale

 La Russie « forcée » à des « représailles » après la candidature de la Finlande à l’Otan

L’ESSENTIEL

  • L’Ukraine va mener le premier procès pour crime de guerre, contre un soldat russe de 21 ans accusé d’avoir abattu un civil désarmé. En parallèle, une session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme est prévue ce jeudi à Genève, convoquée à la demande de Kiev pour se pencher sur « la détérioration de la situation des droits humains en Ukraine ». La Russie, devenue simple observatrice après avoir quitté cette organisation en avril, a décidé de ne pas participer.
  • La Russie « est aujourd’hui la menace la plus directe pour l’ordre mondial avec la guerre barbare contre l’Ukraine, et son pacte inquiétant avec la Chine », a déclaré à Tokyo la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen après avoir rencontré le Premier ministre japonais Fumio Kishida avec le président du Conseil européen Charles Michel.
  • Le Conseil de sécurité des Nations unies doit se réunir ce jeudi, à la demande de la France et du Mexique, pour examiner la situation en Ukraine. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé mercredi à maintenir le contact avec la Russie pour sauver des vies en Ukraine et préparer la paix.

14h39 : Gazprom annonce cesser d’utiliser un gazoduc clef pour le transit via la Pologne

En réponse aux sanctions occidentales imposées à la Russie, le géant russe a adopté une « interdiction d’utiliser un gazoduc appartenant à EuRoPol GAZ (qui exploite la partie polonaise du gazoduc Yamal-Europe, ndlr) pour transporter du gaz russe à travers la Pologne ».

14h31 : Moscou continue à menacer Helsinki

Accusant l’Otan de chercher à créer « un autre flanc pour la menace militaire contre notre pays », la diplomatie russe a ajouté qu'« Helsinki doit avoir conscience de la responsabilité et des conséquences d’une telle décision ».

Pour Dmitri Peskov, la réponse de la Russie dépendra « des retombées pratiques de ce processus, de l’avancée des infrastructures militaires vers nos frontières ». « Tout cela constituera les éléments d’une analyse spécifique et pour l’élaboration des mesures nécessaires afin d’équilibrer la situation », a-t-il ajouté.

13h31 : Zelensky se réjouit de la future demande d’adhésion à l’Otan de la Finlande

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a eu une conversation téléphonique avec son homologue finlandais ce jeudi. Il s’est félicité de « la volonté de la Finlande de demander l’adhésion à l’Otan ». Les deux dirigeants ont aussi discuté de la volonté de Kiev d’entrer dans l’Union européenne.


 

 

13h20 : « Mesures de représailles »

La Russie sera « forcée de prendre des mesures de représailles » en réponse à la candidature de la Finlande à l’Otan, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué ce jeudi. « L’adhésion de la Finlande à l’Otan est un changement radical dans la politique étrangère du pays. La Russie sera obligée de prendre des mesures de représailles, à la fois de nature militaro-technique et autre, afin d’empêcher les menaces à sa sécurité nationale », écrit le ministère russe.

11h50 : L’adhésion de la Finlande à l’Otan se déroulera « sans heurts » et rapidement, juge Jens Stoltenberg

Visiblement le Secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord et le gouvernement russe n’ont pas vraiment la même vision des choses. « Il s’agit d’une décision souveraine de la Finlande (…) Si la Finlande décidait de postuler, elle serait chaleureusement accueillie au sein de l’Otan et le processus d’adhésion se déroulerait sans heurts et rapidement », a-t-il assuré dans une déclaration.

11h40 : L’entrée de la Finlande dans l’Otan serait « assurément » une menace pour la Russie, juge le Kremlin

« L’élargissement de l’Otan et le rapprochement de l’Alliance de nos frontières ne rend pas le monde et notre continent plus stable et plus sûr », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

10h37 : La volonté de la Finlande et la Suède de rejoindre l’Otan justifiée « par le comportement belliqueux de Moscou », selon un expert

« La médiocre performance de l’armée russe ne devrait pas pousser à considérer que l’Europe et les Etats-Unis ne doivent pas s’inquiéter de Moscou, ou que la Finlande et la Suède n’ont pas besoin de remettre en question leur "neutralité" », commente Michael Shurkin, analyste politique américain et ancien de la CIA. « Une autre guerre contre un voisin de la Russie n’est pas invraisemblable, c’est une vraie possibilité à laquelle ces voisins et leurs alliés doivent se préparer ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents