Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Turquie – Derinkuyu : l’incroyable monde souterrain qui pouvait accueillir 20 000 personnes

Publié par wikistrike.com sur 8 Mai 2022, 09:22am

Catégories : #Civilisations anciennes, #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Turquie – Derinkuyu : l’incroyable monde souterrain qui pouvait accueillir 20 000 personnes

Derinkuyu est la ville souterraine creusée la plus profonde de la Cappadoce dans la région d’Anatolie centrale en Turquie.

La Cappadoce c’est cette magnifique merveille de la nature avec ses imposantes cheminées de fées et ses cavernes érodées. Elle est également criblée de vastes habitations souterraines, de passages, de tunnels secrets que diverses personnes ont utilisés comme abris au cours des siècles voire des millénaires.

Il y en a des centaines dans la région, et Derinkuyu est véritablement le site le plus célèbre de tous. Avec une profondeur de plus de 80 mètres et une capacité d’accueil de 20 000 habitants, cette ville souterraine à plusieurs niveaux contient tout ce dont une population entière aurait besoin pour survivre sous terre.

La découverte de Derinkuyu est très récente. Elle date de 1963 lors de la rénovation d’une maison. Lorsqu’un mur s’effondre, s’ouvre alors une pièce souterraine menant à un passage souterrain. Après avoir exploré le passage, les ouvriers comprennent que le passage mène encore plus loin, dans un profond labyrinthe.

 

 

• YouTube/Planète RAW

Les travaux réservent parfois des surprises, et celle de cet homme en Turquie est de taille… Il découvre l’entrée d’une galerie qui mène à une ancienne ville souterraine, vaste de 18 étages ! Cette ville mystérieuse s’appelle Derinkuyu.

Lorsque l’on débute des travaux dans une maison, nous ne sommes jamais à l’abri d’une surprise. Il faut bien avouer que dans le cas de gros travaux, les bonnes surprises se font plutôt rares… Quand on décide d’abattre un mur, ou de refaire l’électricité, on se dit parfois, qu’il aurait mieux valu s’abstenir. On peut aussi découvrir un trésor en numéraire, voire un ancien ossuaire pourquoi pas.

La Terre est habitée depuis des lustres, et nous ne sommes évidemment pas les premiers à avoir posé nos valises sur notre terrain… C’est le constat qu’un habitant Turque a pu faire en 1963, en abattant le mur de sa cave… Derrière ce mur, il a découvert un trésor archéologique de taille : une ville entière…. Découverte.

Situation géographique de Derinkuyu. (source : ZME Science)

Cette ville souterraine se trouve dans la région de Cappadoce, en Turquie. Cette région se trouve sur un plateau d’environ 1000 mètres d’altitude et regorge de roches constituées par plusieurs couches de cendres volcaniques compactes appelées « tuf ». Cette roche est à la fois poreuse et fragile. C’est pourquoi les peuples anciens ont pu facilement créer la ville souterraine en n’utilisant que des outils simples comme une pioche et une pelle.

Derinkuyu est composée de plusieurs zones souterraines reliées par des tunnels qui s’étendent sur des kilomètres. Certaines parties de ce réseau souterrain s’étendent même jusqu’à 75 mètres de profondeur, rapporte ZME Science.

Qui a fondé cette ville souterraine ?

D’après les archéologues du ministère turc de la Culture, la première galerie a été sculptée entre le VIIe et le VIIIe siècle avant notre ère par une ancienne culture indo-européenne appelée les Phrygiens. Ces derniers figuraient parmi les plus grands architectes de l’âge du fer et on leur attribuait beaucoup de constructions complexes. Néanmoins, certaines théories avancent que Derinkuyu aurait été construite par les Perses et d’autres, par les Hittites.

En tout cas, l’un des premiers textes écrits sur cette ville souterraine remonte à l’an 370 avant notre ère. Il a été écrit par Xénophon d’Athènes qui déclara dans son Anabasis que ces habitations souterraines étaient suffisamment grandes pour contenir une famille, des animaux domestiques et des réserves de nourriture.

Justement, à son apogée, durant la période byzantine, Derinkuyu aurait couvert une superficie de 445 km² et aurait été habitée par 20 000 habitants.

Comment ces habitants faisaient-ils pour vivre dans cette ville souterraine ?

En fait, une habitation classique dans Derinkuyu aurait été composée de chambres, d’une cuisine, d’une salle de bains et même d’un petit sanctuaire. La ville souterraine dispose d’aérations et de canaux d’eau pour assurer la ventilation et l’écoulement des eaux. Néanmoins, si ses habitants étaient bien à l’ombre durant les périodes de canicule, le manque de Soleil a probablement été dur.

Plusieurs puits souterrains fournissaient les résidents en eau, aussi bien ceux de la ville souterraine que ceux en surface. D’ailleurs, l’approvisionnement en eau était contrôlé par les habitants de Derinkuyu, si bien que les envahisseurs ne pouvaient pas empoisonner leur eau.

En fait, malgré les incommodités, Derinkuyu assurait une sécurité renforcée à ses habitants. C’est ainsi que les premiers chrétiens ont pu s’y cacher durant la persécution des Romains. Et les Arabes musulmans ont également pu y trouver refuge pendant les guerres arabo-byzantines de 780 et 1180.

Les galeries de Derinkuyu suffisaient à dissuader les envahisseurs

Dans les faits, lorsqu’un danger se profilait à l’horizon, les habitants se retiraient dans Derinkuyu. Puis, ils bloquaient les tunnels d’accès avec des portes rondes en pierre. Ensuite, ils restaient dans la ville souterraine, avec leurs provisions en bétail et en nourriture, jusqu’à ce que la menace disparaisse. En dernier recours, les habitants de ces galeries souterraines pouvaient toujours utiliser les voies d’évacuation cachées pour sortir.

De leur côté, les envahisseurs potentiels ne pouvaient que ramper à travers les longs tunnels traversant la ville. Et ce, un à la fois. Les tunnels reliaient plusieurs centaines d’abris ressemblant à des grottes. Certaines de ces grottes servaient soit d’abris soit d’espaces publics. En effet, la ville souterraine de Derinkuyu comprenait des églises, des marchés, des zones de réunion et même des écoles. Mais l’éclairage s’y faisait par des torches.

En tout cas, même si la ville souterraine de Derinkuyu est impressionnante, ce n’est pas la seule ville souterraine en Turquie, ni même la plus grande. En effet, la Cappadoce ne compte pas moins de 250 villes souterraines. Et en 2013, des archéologues ont découvert une nouvelle ville souterraine qui serait un tiers plus grande que Derinkuyu. Quoi qu’il en soit, si la ville souterraine de Derinkuyu vous intrigue au point de vouloir la visiter, c’est possible. La ville souterraine est effectivement ouverte au public mais, malheureusement, seulement 10 % de la ville est accessible.

***

Bonus mystère…

 

 

L’Histoire officielle et les archéologues ne se sont-ils pas fourvoyés en tirant des conclusions hâtives sur ses habitants et la vie au sein de cette cité ?

Deïmian – Mystères du bout du monde

source : Aphadolie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents