Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un ancien temple dédié à Zeus découvert en Égypte

Publié par wikistrike.com sur 6 Mai 2022, 09:20am

Catégories : #Civilisations anciennes, #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Cette découverte illustre l’influence et le rayonnement de la culture grecque durant l’Antiquité

Un ancien temple dédié à Zeus découvert en Égypte

De récentes fouilles réalisées dans le nord-est de l’Égypte ont conduit à la mise au jour d’un temple dédié au dieu suprême de la mythologie grecque, indiquant que ce dernier était vénéré bien au-delà des frontières de la Grèce antique.

UNE STRUCTURE VIEILLE D’ENVIRON 2 000 ANS

Exhumées par une équipe d’archéologues égyptiens, les ruines du temple ont été découvertes à Tell el-Farma (anciennement Péluse), site de fouilles situé dans la péninsule du Sinaï. Celles-ci comportent des inscriptions mentionnant la restauration de la structure durant le règne de l’empereur romain Hadrien (117 à 138 de notre ère), fervent admirateur de la culture grecque. Des vestiges archéologiques des premières sociétés islamiques et chrétiennes, suggérant un important brassage culturel et religieux, ont également été mis au jour.

 

Le temple était dédié à Zeus-Cassius (ou Kasios), divinité liée à la montagne calcaire du même nom, située à la frontière syro-turque. D’après la mythologie grecque, après que les dieux eurent vaincu les Titans, la déesse de la Terre, Gaïa, s’unit à Tartare, dieu des abysses des enfers, et donna naissance à un monstre nommé Typhon. S’ensuivit un combat épique entre ce dernier et Zeus, qui déciderait du sort de l’Univers.

Supposé avoir contribué à la victoire du dieu grec, le mont Cassius, qui est chaque année le théâtre de nombreux orages (expliquant possiblement son association avec Zeus, dont la foudre constituait la principale manifestation pour les anciens Grecs), est encore aujourd’hui considéré comme un lieu sacré par les passionnés de culture antique et certains cultes.

DES PREMIERS INDICES REMONTANT AU DÉBUT DU XXE SIÈCLE

Les historiens suspectaient la présence d’une telle structure dans la région depuis de nombreuses décennies. Au début des années 1900, l’archéologue français Jean Clédat s’était rendu en Égypte dans l’espoir de trouver d’une structure chrétienne d’importance historique. Si ses fouilles ne s’étaient pas concentrées sur le site de Tell el-Farma, des inscriptions et des gravures mentionnant l’existence du temple de Zeus-Cassius avaient été découvertes.

 

Parmi les éléments récemment mis au jour, les archéologues égyptiens évoquent des fragments de piliers en granit rose, mesurant à l’origine environ deux mètres de haut et qui auraient formé l’entrée du temple, ainsi que de nombreux blocs de pierre constituant vraisemblablement les marches de l’escalier y menant.

L’équipe prévoit de réaliser prochainement une analyse photogrammétrique des vestiges afin de créer un modèle numérique du temple, qui offrira un meilleur aperçu de sa conception architecturale et de l’influence de la culture grecque antique en Égypte, en particulier lorsque le pays était sous domination romaine.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents