Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Amazonie : Un spécialiste des peuples autochtones et un journaliste britannique portés disparus

Publié par wikistrike.com sur 7 Juin 2022, 09:19am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche, #peuples du monde

Amazonie : Un spécialiste des peuples autochtones et un journaliste britannique portés  disparus

Un spécialiste des peuples autochtones et un journaliste britannique sont portés disparus dans une région reculée d'Amazonie. Plusieurs associations ont appelé les autorités à lancer des recherches pour retrouver Bruno Pereira et Dom Phillips.

 

Bruno Pereira, spécialiste brésilien des peuples autochtones, et Dom Philips, journaliste britannique et collaborateur régulier du quotidien The Guardian, ont été vus pour la dernière fois dimanche matin. Le premier facilitait les contacts pour le second. Ils auraient reçu des menaces dès la semaine dernière, selon des associations de défense des peuples indigènes.

Ces dernières n'ont pas précisé le type de menaces reçues, mais Bruno Araujo Pereira, fin connaisseur de la région et qui a longtemps travaillé à la Funai, un organisme gouvernemental chargé des peuples autochtones, a régulièrement fait l'objet de menaces de la part d'exploitants forestiers et miniers clandestins convoitant des terres indigènes.

 

Une zone difficile d'accès


Les deux hommes ont disparu alors qu'ils faisaient des recherches pour un livre dans la Vallée de Javari. Située dans le sud-ouest de l'Amazonie, non loin du Pérou, cette zone est très difficile d'accès et abrite des tribus dont une vingtaine sont totalement isolées.

Ils voyageaient sur le fleuve Itaquaí mais ils n’ont jamais rejoint la ville d’Atalaia do Norte, comme prévu, pour interviewer des habitants autour d'une base de la Funai, et ont rejoint le lac Jaburu vendredi soir dans l’État d’Amazonas. Une zone périlleuse, proche de la frontière avec le Pérou, qui connaît une escalade de la violence armée en raison des conflits avec les braconniers et les orpailleurs.

Mais ils ont fait un arrêt dans la communauté de São Rafael, où Bruno Pereira avait prévu un rendez-vous avec le chef local afin d'évoquer la question des patrouilles indigènes pour combattre les « invasions » de terres, de plus en plus fréquentes sous le gouvernement de Jair Bolsonaro.

Ils voyageaient sur un bateau neuf, avec 70 litres d'essence, soit « suffisamment pour le voyage », et possédaient un équipement de communication satellitaire, selon la même source.

Des premières recherches sans succès 

La Coordination des peuples autochtones de la vallée du Javari a lancé deux expéditions pour retrouver leurs traces. Mais les premières recherches menées par des indigènes « avec une excellente connaissance de la région » affirme l'Union des organisations indigènes de la Vallée Javari (Univaja) et l'Observatoire pour les droits humains des peuples indigènes isolés et récemment contactés (OPI).

Cette coordination, ainsi que plusieurs associations de défense des peuples Amérindiens, ont manifesté leur inquiétude et exigent une action immédiate des autorités pour retrouver les traces des deux hommes.

Le parquet annonce que la police a été chargée d'une opération de recherches, sous la direction de la Marine, tandis que ces disparitions suscitaient toute la journée beaucoup d'émotion au Brésil et sur les réseaux sociaux.

« Nous implorons les autorités brésiliennes d'envoyer la garde nationale, la police fédérale et toutes les forces à leur disposition pour retrouver notre cher Dom », écrit sur Twitter Paul Sherwood, compagnon de la sœur de Phillips. « Il aime le Brésil et a consacré sa carrière à la forêt amazonienne ».

L'association de la presse étrangère au Brésil, l'Acie, demande également d’assurer la sécurité des journalistes qui sont souvent menacés lorsqu’ils travaillent dans cette région.

 
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents