Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Biolabs en Ukraine : Les révélations continuent

Publié par wikistrike.com sur 6 Juin 2022, 07:47am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Biolabs en Ukraine : Les révélations continuent

« Moscou a affirmé que le réseau tentaculaire de laboratoires biologiques secrets de l’Ukraine présentait des failles de sécurité critiques, tandis que les fonds alloués pour résoudre ces problèmes disparaissaient systématiquement.

De nombreux laboratoires n’étaient tout simplement pas aptes à manipuler les matières dangereuses et les agents pathogènes avec lesquels ils travaillaient, a déclaré le chef des forces russes de protection radioactive, chimique et biologique, le lieutenant général Igor Kirillov, lors d’un briefing vendredi.

« Selon les données officielles, seuls trois laboratoires ayant un niveau de sécurité biologique BSL-3 ont eu le droit de réaliser de telles études. Il s’agit de l’Institut anti-peste d’Odessa, de l’Institut d’épidémiologie et d’hygiène de Lvov et du Centre de santé publique de Kiev », a déclaré M. Kirillov.

Même les installations qui étaient censées répondre aux exigences de biosécurité étaient criblées de problèmes divers, a déclaré le fonctionnaire, citant un rapport du ministère de la Santé de l’Ukraine. Le ministère aurait découvert de multiples violations à l’Institut anti-peste, notamment le confinement inapproprié d’agents pathogènes, une ventilation défectueuse et un manque de contrôle de l’accès aux matières dangereuses. L’institut disposait d’une importante collection de quelque 654 agents pathogènes, dont l’anthrax, le choléra et d’autres maladies infectieuses, a ajouté M. Kirillov.

Les normes de sécurité insuffisantes ont entraîné de multiples accidents dans l’installation, selon des documents obtenus par l’armée russe. En 2017, par exemple, des employés du laboratoire auraient contracté une encéphalite à tiques sur leur lieu de travail. En 2021, un employé de l’institut a été vu en train de sortir librement des locaux de l’institut des tubes à essai contenant des matières dangereuses, a déclaré M. Kirillov.

Les tentatives d’amélioration de la sécurité des biolabs ont été entravées par une corruption rampante, a affirmé le fonctionnaire, citant un rapport du Service de sécurité ukrainien (SBU). Selon ce document, la société d’ingénierie américaine Black & Veatch a dépensé quelque 37,8 millions de hryvnia (environ 4,7 millions de dollars à l’époque) pour moderniser trois « laboratoires vétérinaires » en 2013. »

 

Lu ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents