Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des décharges d'armes chimiques au large des côtes françaises : une "bombe à retardement" (enquête)

Publié par wikistrike.com sur 3 Juin 2022, 09:21am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Des décharges marines d’armes parfois chimiques polluent les océans depuis un siècle. Le risque de destruction de toute vie est réel. L’État oppose le « secret-défense ».

Des décharges d'armes chimiques au large des côtes françaises : une "bombe à retardement" (enquête)

« Du côté de Groix, beaucoup d’obus ont été immergés. À la truie d’Arradon, on trouve encore des munitions de mitraillettes dans la vase. » Claude Dréau, plongeur du Club subaquatique des vénètes de Vannes, croise « couramment » des armes lors de ses sorties en plongée dans les eaux du Morbihan.

En France, 62 décharges maritimes d’armes ont été recensées le long de la Manche et des côtes Atlantique. Et ce n’est qu’une estimation.

Bertrand Sciboz, directeur du Ceres (Centre de recherches sous-marines), basé à Montfarville (Manche), a « été confronté à un nombre considérable de munitions, toutes signalées à la gendarmerie puis à la préfecture maritime qui fait intervenir les plongeurs-démineurs pour déminer et contre-miner ».

Selon lui, les armes présentes dans la mer proviennent essentiellement des épaves, se disséminant au fil du temps. Le directeur du Ceres a en tête un chaland « volontairement coulé par l’Armée » entre Saint-Vaast-la-Hougue et Barfleur, « alors qu’il était chargé de munitions allemandes après la guerre ». Mais Bertrand Sciboz ne l’a jamais vu : « À l’heure qu’il est, il doit être désagrégé. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents