Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Lituanie interdit le transit ferroviaire par son territoire vers l'enclave russe de Kaliningrad des marchandises russes sous sanctions européennes

Publié par wikistrike.com sur 21 Juin 2022, 08:09am

Catégories : #Politique internationale, #Economie

Escalade des tensions au bord de la Baltique. La Lituanie a mis en œuvre des restrictions sur le trafic ferroviaire entre la Russie et son enclave de Kaliningrad. Moscou menace « d’agir pour défendre ses intérêts » si ces sanctions ne sont pas levées.

La Lituanie interdit le transit ferroviaire par son territoire vers l'enclave russe de Kaliningrad des marchandises russes sous sanctions européennes

Le torchon brûle entre Moscou et Kaliningrad d'un côté, la Lituanie de l'autre. La Russie a menacé ce lundi 20 juin de répliquer à l'introduction de restrictions qu'elle juge « hostiles » sur le transit de certaines marchandises, via la Lituanie, vers son enclave européenne de Kaliningrad. Une conséquence des sanctions européennes liées à « l'opération spéciale » en Ukraine, comme dit le Kremlin.

Situé entre la Pologne et la Lituanie, au bord de la mer Baltique, Kaliningrad est un territoire stratégique et militarisé, une enclave séparée du territoire russe.

C'est dire si les restrictions sur le transit de marchandises représentent un enjeu majeur. En Russie, les autorités sont tout de suite montées au créneau.

La Lituanie interdit le transit ferroviaire par son territoire vers l'enclave russe de Kaliningrad des marchandises russes sous sanctions européennes

Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin :

Cette décision est vraiment sans précédent. C'est une violation de tout. Nous comprenons que cela est dû à la décision de l'UE d'étendre les sanctions au transit. Nous pensons que c'est aussi illégal. La situation est plus que sérieuse, elle nécessite une analyse approfondie avant d'élaborer des mesures et des répliques. Cette analyse approfondie sera faite dans les jours à venir.

Le ministère russe des Affaires étrangères s'est, lui aussi, exprimé, par voie de communiqué pour sa part. Mesures qualifiées d'« hostiles », demande de levée « immédiate » des restrictions... Sinon, dit-il, « la Russie se réserve le droit d'agir pour défendre ses intérêts nationaux ».

Le chargé d'affaires lituanien dans la capitale russe a été convoqué au ministère des Affaires étrangères.

De notre point de vue, il s'agit d'une violation flagrante des accords conclus avec l'UE lorsque les républiques baltes ont rejoint l'UE. Nous voyons cela comme un geste ouvertement hostile. La logique des sanctions européennes était de restreindre le commerce entre les Vingt-Sept et notre pays. Nous n'avions pas l'intention d'échanger ces marchandises avec l'UE. Nous importons des marchandises que nous utilisons sur notre territoire ou envoyons nos produits sur le territoire de la Fédération de Russie. Alors que je le répète : la logique des sanctions était uniquement de restreindre le commerce entre l'UE et la Russie.

 

Kaliningrad, un territoire stratégique enclavé par l'Union européenne


Vilnius interdit donc, depuis ce week-end, le passage sur son territoire des marchandises inscrites sur la liste des sanctions européennes contre la Russie. Cela concerne notamment les matériaux de construction, les produits chimiques ou encore les ordinateurs et téléphones portables, qui passaient jusqu'ici par la Lituanie, en train.

Avant la Seconde Guerre mondiale, Kaliningrad s'appelait Königsberg et appartenait à l'Allemagne. Lors de la chute du régime nazi en 1945, ce petit morceau de territoire passe sous contrôle soviétique et change de nom. Puis, quand les pays baltes prennent leur indépendance, après la fin de l'URSS, la Russie garde son enclave.

L'avantage du territoire de Kaliningrad, c'est d'être épargné par les températures les plus basses, et donc d'être accessible par la mer même en hiver. Un atout stratégique au niveau militaire, en particulier pendant la guerre froide. Moscou y stationne de nombreux navires de guerre.

Ces dernières années, notamment depuis l'annexion de la Crimée en 2014, la Russie y a envoyé aussi des avions et des missiles capables de porter des ogives nucléaires, et d'atteindre les capitales d'Europe de l'Ouest. Dans le contexte actuel en Ukraine, c'est un moyen de pression non négligeable. Et cela inquiète en premier lieu les voisins : Lituanie, Pologne et Suède.

 

https://www.rfi.fr/fr/europe/20220620-des-restrictions-lituaniennes-sur-le-transit-vers-kaliningrad-suscitent-la-col%C3%A8re-de-la-russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents