Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Un an après sa mort, le cadavre de John McAfee est toujours détenu par le gouvernement, ce qui alimente les allégations de « dissimulation »

Publié par wikistrike.com sur 27 Juin 2022, 09:31am

Catégories : #Politique internationale, #Science - technologie - web - recherche

Un an après sa mort, le cadavre de John McAfee est toujours détenu par le gouvernement, ce qui alimente les allégations de « dissimulation »

Cela fait un an que John McAfee est décédé – prétendument par suicide – dans une prison espagnole et, depuis ce jour, les autorités refusent de rendre son corps.

Depuis sa mort en juin dernier, l’internet regorge de théories conspirationnistes sur la façon dont John McAfee est mort. Pour ajouter de l’huile sur le feu, le gouvernement espagnol – qui le détenait pour fraude fiscale en vue de son extradition vers les États-Unis – a conservé son corps et refusé à sa famille de le voir.

Après avoir détenu son corps de manière suspecte pendant 7 mois, un tribunal espagnol a décidé en février que McAfee s’était suicidé. Cette décision du juge a confirmé les conclusions de l’autopsie initiale qui a déclaré que sa mort était un suicide.

Comme dans le cas de la décision initiale, la veuve de M. McAfee, Janice McAfee, a fait appel de cette décision, affirmant que son mari a été assassiné.

Joy Athanasiou, avocate de la fille de McAfee – identifiée uniquement sous le nom de Jen – a déclaré au site d’informations financières MarketWatch que Janice avait immédiatement fait appel de la décision auprès d’une juridiction supérieure à l’époque, tout en précisant qu’il n’y avait pas encore de calendrier quant à la date à laquelle la juridiction supérieure se prononcerait sur l’appel.

« À ce stade, nous ne savons pas vraiment grand-chose à part le jugement. C’est un processus long et étrange », a déclaré M. Athanasiou à MarketWatch.

Le fait que McAfee lui-même ait déclaré qu’il était « satisfait » en prison et qu’il n’avait pas l’intention de se tuer « comme Epstein » ajoute du crédit aux affirmations de Janice.

Dans un tweet de 2019, McAfee, qui était connu pour dire librement ce qu’il pensait, même de façon excentrique, a prévenu que l’ancien magnat de la technologie recevait des « messages subtils » de la part de représentants du gouvernement américain lui indiquant qu’ils allaient le faire tuer et faire passer cela pour un suicide.

Il s’est même fait tatouer « whackd », que les utilisateurs de Twitter ont transformé en hashtag, avec #McAfeeDidntKillHimself (McAfee ne s’est pas suicidé), peu après l’annonce de sa mort.

Après le décès de John McAfee en juin 2021, et après n’avoir eu aucune nouvelle pendant des semaines, Janice, l’épouse de McAfee, a émis l’hypothèse que les autorités espagnoles n’avaient aucun sentiment d’urgence à enquêter sur sa mort – et il semble qu’elle ait raison.

« Il n’y a pas eu de sentiment d’urgence de la part des différentes autorités espagnoles impliquées dans l’enquête sur la mort de John et il y a clairement une dissimulation des événements entourant sa mort », a-t-elle tweeté plusieurs semaines après son décès.

« Nous n’avons pas reçu le certificat de décès, le rapport d’autopsie officiel ou le rapport officiel de la prison », a-t-elle poursuivi. « Je comprends que les choses prennent du temps, mais le manque de coopération des autorités espagnoles ne fait que confirmer nos soupçons qu’elles ont quelque chose à cacher. »

Le fait qu’ils aient conservé son corps pendant une année entière donne du crédit à cette affirmation. Cependant, il a été rapporté que McAfee a tenté de se suicider en février 2021. On ne sait pas si cela est vrai ou non et il est également important de souligner que cette même affirmation a été faite avec Jeffrey Epstein.

McAfee a participé au podcast du Free Thought Project en mars 2020, alors que la tyrannie pandémique commençait à se développer. C’était un homme au franc-parler et extrêmement excentrique. Ce programmeur informatique américano-britannique, défenseur des crypto-monnaies et de la sécurité, s’est rapidement retrouvé en tête de la liste des personnes les plus recherchées par les forces de l’ordre américaines.

Il n’hésitait pas à dire qu’il ne payait pas d’impôts et refusait de se laisser dominer par un quelconque gouvernement. Bien qu’il se soit présenté à la présidence des États-Unis en tant que libertarien, sans succès, il était l’anarchiste des anarchistes et a vécu ainsi jusqu’à sa mort.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents