Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Bloomberg : si l’Occident impose un plafonnement des prix du pétrole russe, le baril coûtera 380$

Publié par wikistrike.com sur 4 Juillet 2022, 11:33am

Catégories : #Economie

Bloomberg : si l’Occident impose un plafonnement des prix du pétrole russe, le baril coûtera 380$

Les analystes de JPMorgan Chase & Co prévoient que si les pays du G7 introduisent une limite de prix pour le pétrole russe, Moscou pourrait réduire sa production. Elle entraînerait une réduction de l’offre sur le marché mondial, ce qui, à son tour, provoquerait une forte hausse des prix des matières premières – jusqu’à 380 dollars par baril.

L’agence Bloomberg a écrit sur un tel scénario.

Les experts ont suggéré qu’en cas de nouvelles sanctions contre les exportations d’hydrocarbures russes, y compris le plafonnement des prix, Moscou pourrait réduire sa production de 5 millions de barils par jour. Même une réduction de 3 millions de barils ferait grimper le prix du marché du pétrole à 190 dollars. Dans le pire des cas, avec une réduction de la production de 5 millions de barils, le pétrole deviendrait en fait de « l’or noir » pour les acheteurs, atteignant un prix de 380 dollars.

Dans le même temps, notent les analystes, l’économie russe ne souffrirait pas beaucoup. Un précédent embargo partiel sur les hydrocarbures russes imposé par les États-Unis et l’UE n’a pas donné le résultat escompté. Moscou a réorienté ses exportations vers d’autres pays, compensant presque entièrement la perte de volume. L’augmentation du prix permet au budget russe de compenser les pertes escomptées et même de générer des revenus supplémentaires.

L’imposition d’un plafond sur le prix du pétrole russe a été discutée lors du sommet du G7 en Allemagne cette semaine. Les pays du G7 prévoient d’introduire un plafond de prix sur l’assurance et le transport du pétrole et des produits pétroliers en provenance de Russie. Il est également proposé d’introduire une interdiction des services de transport du pétrole et des produits pétroliers russes par voie maritime dans le monde entier si la matière première n’est pas achetée à un prix inférieur ou égal au prix à convenir avec les partenaires internationaux.

Cependant, les pays de l’UE ont jusqu’à présent réservé un accueil mitigé à cette proposition. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré que les pays de l’UE seraient prêts à accepter une telle décision s’ils étaient convaincus qu’elle aurait un impact négatif sur la Russie, et non sur eux-mêmes.

Le risque le plus évident de l’introduction d’un plafond de prix est que la Russie rejette une telle option et riposte en réduisant ses exportations. Il est probable que le gouvernement pourrait réagir en réduisant la production pour nuire à l’Occident. Les tensions sur le marché mondial du pétrole sont du côté de la Russie, selon les analystes.

La gravité de la situation est confirmée par le fait que JPMorgan a non seulement publié des prévisions et des documents analytiques sur les multiples augmentations possibles des prix de l’énergie, mais a également envoyé des avis officiels à ses clients.

Les analystes occidentaux avaient précédemment écrit que si les prix du pétrole dépassaient 200 dollars le baril, l’économie mondiale serait probablement confrontée à la pire récession de l’histoire. Dans le pire des cas, un tel prix pourrait conduire à un effondrement du marché des hydrocarbures avec toutes les conséquences pour l’économie mondiale.

source : Top War

traduction Avic pour Réseau International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents