Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Fin de "party" pour Boris Johnson

Publié par wikistrike.com sur 7 Juillet 2022, 14:26pm

Catégories : #Politique internationale

Fin de "party" pour Boris Johnson
Boris Johnson est apparu ce jeudi à la mi-journée pour une annonce très attendue: l'ex-maire de Londres a annoncé démissionner de la direction du Parti conservateur et à terme de la tête du gouvernement. Il va toutefois continuer à expédier les affaires courantes jusqu'à ce que son mouvement lui trouve un successeur.
 

"Je suis triste de laisser derrière moi le plus grand poste du monde", mais "personne n’est irremplaçable en politique". Comme les derniers jours et les dernières heures le laissaient présager, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé jeudi sa démission de la tête du Parti conservateur mais indiqué qu'il resterait au pouvoir jusqu'à ce que son successeur soit désigné.

S'exprimant lors d'une allocution prononcée sur le perron du 10, Downing Street, sa résidence officielle, le chef du gouvernement a d'abord reconnu: "Il est clair que le Parti conservateur souhaite un nouveau chef de parti, un nouveau Premier ministre."

Intérim

Si Boris Johnson abandonne le leadership des Tories, il a donc indiqué "rester en fonction" jusqu'à la désignation de son remplaçant. Le Parti conservateur a lancé cette procédure de candidature pendant laquelle "BoJo" continuera à expédier les affaires courantes.

Un intérim qui pourrait durer bien que Boris Johnson ait lâché durant son discours que les "élections devraient démarrer dès maintenant" - l'agenda du scrutin à venir sera pourtant précisé "la semaine prochaine", a-t-il précisé - et dit sa "foi dans un système qui nous permettra de trouver un nouveau dirigeant qui aidera les familles à traverser ces temps difficiles, et à diminuer les impôts".

 
 
 
 

"Je n'ai pas réussi à convaincre"

Trois ans après son accession à Downing Street, Boris Johnson, 58 ans, s'est trouvé poussé vers la sortie par une avalanche de démissions au sein de son gouvernement après une succession de scandales. Dans sa prise de parole, il a d'ailleurs fait référence à cette tempête, initiée par le "Partygate" et conclue par l'affaire Pincher:

"Ces derniers jours, j’ai essayé d’expliquer à mes collègues que changer le gouvernement serait hasardeux mais je n’ai pas réussi à convaincre". "Je vous soutiendrai autant que possible", a-t-il toutefois ajouté à l'attention de sa famille politique.

Au milieu de ses remerciements tous azimuts - à sa formation, à ses ministres, au peuple britannique, à sa famille - Boris Johnson a pointé: "Être un Premier ministre c’est toute une éducation, une expérience". Une tournure pleine d'euphémisme comme pour souligner que la leçon aura été amère.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents