Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Des scientifiques viennent de découvrir accidentellement un nouveau matériau capable de se souvenir comme un cerveau

Publié par wikistrike.com sur 29 Août 2022, 08:10am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Des scientifiques viennent de découvrir accidentellement un nouveau matériau capable de se souvenir comme un cerveau

Cette découverte a le potentiel d’améliorer la capacité et la vitesse, et pourrait éventuellement conduire à une miniaturisation accrue des dispositifs électriques.

À l’instar d’un cerveau, des chercheurs ont mis au point la toute première substance tangible capable de se « souvenir » de l’histoire complète des nombreux stimuli physiques auxquels elle a été exposée.

 

C’est en étudiant les transitions de phase du dioxyde de vanadium (VO2), une substance utilisée dans les appareils électriques, que l’équipe de recherche de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, a découvert par hasard cette extraordinaire caractéristique.

Mohammad Samizadeh Nikoo, étudiant en doctorat, tentait de déterminer le temps nécessaire au VO2 pour passer d’un état à un autre. Cependant, il s’est rapidement rendu compte que quelque chose d’inédit se produisait lorsqu’un courant électrique était appliqué.

Selon les résultats présentés dans leur étude, un groupe de chercheurs de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse, dirigé par l’ingénieur électricien Mohammad Samizadeh Nikoo, a déclaré : « Nous rapportons ici des états structurels à longue durée de vie accessibles électroniquement dans le dioxyde de vanadium qui peuvent fournir un schéma pour le stockage et le traitement des données. »

« Le courant s’est déplacé à travers le matériau, suivant un chemin jusqu’à ce qu’il sorte de l’autre côté », a déclaré M. Samizadeh Nikoo.

« En chauffant l’échantillon, le courant a fait changer l’état du VO2. Et une fois le courant passé, le matériau est revenu à son état initial. »

Le chercheur a remarqué, après avoir appliqué un deuxième courant électrique dans le cadre de l’expérience, que le temps nécessaire pour que le matériau change d’état semblait être étroitement lié à son histoire.

« Le VO2 semblait se « souvenir » de la première transition de phase et anticiper la suivante », a déclaré le professeur Elison Matioli, qui a supervisé la recherche.

« Nous ne nous attendions pas à voir ce genre d’effet de mémoire, et cela n’a rien à voir avec les états électroniques mais plutôt avec la structure physique du matériau. C’est une découverte inédite : aucun autre matériau ne se comporte de cette manière », a-t-il ajouté.

Cette révélation pourrait avoir des répercussions importantes sur les avancées technologiques dans le domaine de l’électronique, notamment celles qui dépendent de la mémoire pour effectuer des calculs.

Les chercheurs pensent que si l’effet de mémoire devenait une qualité inhérente au matériau lui-même, il serait possible d’améliorer la capacité de l’électronique, ainsi que sa vitesse, et éventuellement d’en réduire la taille.

 

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents