Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

L’un des plus grands complexes mégalithiques du monde découvert en Espagne

Publié par wikistrike.com sur 24 Août 2022, 10:53am

Catégories : #Civilisations anciennes, #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

L’un des plus grands complexes mégalithiques du monde découvert en Espagne

En Espagne, le site d’une future plantation d’avocats a réservé une incroyable surprise : l’une des plus grandes collections de pierres debout/ menhirs de toute l’Europe.

Stonehenge a longtemps captivé l’imagination des gens du monde entier. Ce monument de pierres empilées est si impressionnant qu’il a donné lieu à la création d’un tout nouveau terme dans les années 1850 pour décrire les roches massives que nos ancêtres de l’âge de pierre utilisaient pour ériger leurs monuments : « mégalithe« . Mais ce n’est en aucun cas le seul site de ce type sur Terre. Les complexes mégalithiques, de formes et de niveaux de complexité variés, ont été découverts dans le monde entier, de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Afrique et la Micronésie. Ils ont été érigés à des fins très diverses, allant de sites funéraires à des systèmes permettant de suivre les saisons.

Et maintenant, un nouveau complexe de ce type a été découvert. Des chercheurs de l’université de Huelva (Espagne) rapportent la découverte d’un nouveau site, situé dans la province de Huelva, près de la rivière Guadiana, à l’extrême sud de la frontière hispano-portugaise. Mis au jour sur un terrain destiné à accueillir une nouvelle plantation d’avocats, ce site est impressionnant par sa taille. Il s’agit de l’un des plus grands complexes mégalithiques jamais découverts en Europe, si ce n’est le plus grand.

Image d’entête, à partir de l’étude : quelques menhirs découverts sur le site de La Torre-La Janera dans la province de Huelva. (José Antonio Linares-Catela et col./ Trabajos de Prehistoria)

A partir de l’étude : localisation dans la péninsule ibérique du bas Guadiana avec les sites mégalithiques et les implantations de la préhistoire récente. (José Antonio Linares-Catela et col./ Trabajos de Prehistoria)

complexes mégalithiques Espagne 1 22

Selon Jose Antonio Linares, chercheur à l’université de Huelva et l’un des trois directeurs du projet :

Il s’agit de la plus grande et de la plus diverse collection de pierres debout regroupées dans la péninsule ibérique.

La découverte a été faite sur un terrain d’une superficie d’environ 600 hectares. Une étude archéologique de la zone a été lancée comme condition préalable pour que les autorités locales donnent le feu vert à la plantation d’avocats, étant donné la possible importance archéologique du site.

Ce qui n’était au départ qu’une étape de routine destinée à apaiser la bureaucratie locale s’est transformé en une incroyable découverte. Les pierres debout du site de La Torre-La Janera comprennent un grand nombre de mégalithes de différents types et tailles. Il s’agit de pierres dressées, de dolmens, de monticules, de cistes (boîtes en pierre ressemblant à des cercueils) et de diverses zones entourées de pierres. D’après les analyses préliminaires de l’équipe, les plus anciennes pierres dressées ici ont été érigées au cours de la seconde moitié du sixième ou du cinquième millénaire avant notre ère. La hauteur des pierres varie entre un et trois mètres.

Cistes mégalithiques avec structure de type plateforme-tombeau de l’enceinte de la terrasse elliptique de La Torre-La Janera (Ayamonte-Villablanca, Huel-va). (José Antonio Linares-Catela et col./ Trabajos de Prehistoria)

complexes mégalithiques Espagne 5 22

Selon les chercheurs dans leur étude (lien plus bas) :

Les pierres debout sont les plus fréquentes, 526 d’entre elles étant encore debout ou posées sur le sol.

Bien que les sites de pierres debout n’aient pas l’architecture saisissante de Stonehenge, ils sont les vestiges de lieux qui étaient très importants pour les cultures de l’âge de pierre et, dans de nombreux cas, ils sont les seules traces qu’elles ont laissées.

L’un des plus célèbres sites mégalithiques au monde est celui de Carnac, dans le nord-ouest de la France, qui contient quelque 3 000 menhirs. Cependant, le nouveau site de La Torre-La Janera se distingue par la richesse des types d’éléments mégalithiques trouvés ensemble en un seul endroit et par la qualité de leur conservation.

Pour Primitiva Bueno, codirectrice du projet et professeure de préhistoire à l’université d’Alcala, près de Madrid :

Trouver des alignements et des dolmens sur un même site n’est pas très courant. Ici, on trouve tout ensemble : des alignements, des cromlechs et des dolmens et c’est très frappant.

A partir de l’étude : dolmen avec chambre trapézoïdale et tumulus en pierre sèche à La Torre-La Janera (Ayamonte-Villablanca, Huelva). (José Antonio Linares-Catela et col./ Trabajos de Prehistoria)

complexes mégalithiques Espagne 4 22

Les alignements sont des arrangements de pierres dressées verticales suivant un axe commun en ligne, tandis que les cromlechs sont des cercles de pierres. Les dolmens sont un autre type de structure mégalithique, généralement utilisée comme tombeau et constituée de deux ou plusieurs pierres dressées surmontées d’une grande pierre de couronnement, généralement plate. Les pierres debout individuelles sont appelées menhirs.

La plupart des menhirs du site étaient regroupés en 12 alignements et deux cromlechs. Ces deux derniers étaient placés au sommet d’une colline avec une vue dégagée vers l’est, la direction du lever du soleil. Cela conduit l’équipe à supposer que le site avait un lien rituel avec les solstices d’été et d’hiver, ainsi qu’avec les équinoxes de printemps et d’automne, comme à Stonehenge.

À l’heure actuelle, les travaux archéologiques sont toujours en cours sur le site. De nombreuses pierres sont encore partiellement enterrées, et il se peut que certaines non encore découvertes soient complètement recouvertes de terre. Les fouilles sur le site sont prévues jusqu’en 2026, mais l’équipe aura au moins une partie du complexe ouverte et prête à accueillir des visiteurs l’année prochaine.

L’étude publiée dans la revue consacrée à l’archéologie préhistorique dans la péninsule ibérique, Trabajos de Prehistoria : El sitio megalítico de La Torre-La Janera (Huelva): monumentalidades prehistóricas del Bajo Guadiana et présentée sur le site de l’Université de Huelva : La revista « Trabajos de Prehistoria » del CSIC publica una investigación liderada por la UHU sobre el sitio megalítico La Torre-La Janera.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents