Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Quelques explications sur la rotation de la Terre qui s'est accélérée depuis 50 ans, en fait, depuis que certains scientifiques nous culpabilisent autour du réchauffement climatique

Publié par wikistrike.com sur 6 Août 2022, 08:59am

Catégories : #Astronomie - Espace, #Terre et climat

Quelques explications sur la rotation de la Terre qui s'est accélérée depuis 50 ans, en fait, depuis que certains scientifiques nous culpabilisent autour du réchauffement climatique

Si vous pensiez que le temps passe trop vite de nos jours, vous n’avez techniquement pas tort. Le 29 juin, la Terre a connu le jour le plus court depuis que l’on a commencé à mesurer le temps à l’aide d’horloges atomiques de haute précision, effectuant une révolution complète autour de son axe à 1,59 milliseconde près, soit 24 heures.

Les jours sur Terre sont censés devenir de plus en plus longs au fil du temps en raison des échanges de moments angulaires entre la Terre et la Lune. Lorsque la vie sur la planète est apparue, il y a environ 3,5 milliards d’années, une journée durait 12 heures. Lors de l’émergence de la photosynthèse, il y a 2,5 milliards d’années, la journée durait 18 heures. Et il y a 1,7 milliard d’années, lorsque les premières cellules eucaryotes sont apparues, une journée durait 21 heures.

Bien que la vitesse de rotation de la Terre ait tendance à diminuer, les dernières décennies ont constitué une anomalie : la rotation de la planète s’est faite à contre-courant et s’est accélérée.

En 2020, les scientifiques ont enregistré 28 des journées les plus courtes de ces 50 dernières années, la plus courte d’entre elles, le 19 juillet, ayant raccourci de 1,47 milliseconde les 86 400 secondes qui composent les 24 heures. Le nouveau record du 29 juin n’est plus que de quelques millisecondes, mais il compte quand même.

On ne sait pas exactement pourquoi les jours raccourcissent au lieu de s’allonger comme ils l’ont fait au cours de l’histoire géologique, mais de nombreux facteurs peuvent avoir une influence. Les vents forts du phénomène El Niño peuvent légèrement ralentir la rotation de la planète en raison de la résistance de l’atmosphère, tandis que les tremblements de terre peuvent avoir l’effet inverse et raccourcir les jours.

Mais ce qui peut expliquer le raccourcissement temporaire actuel des jours, ce sont les oscillations de l’axe terrestre dues au fait que la Terre n’est pas tout à fait une sphère parfaite. Elle présente un renflement à l’équateur et ses pôles sont légèrement écrasés. Tout objet ressemblant à une sphère en rotation qui n’est pas entièrement sphérique vacille d’une manière ou d’une autre.

Selon les scientifiques Leonid Zotov, Christian Bizouard et Nikolay Sidorenkov, un modèle irrégulier de mouvements des pôles géographiques de la Terre, connu sous le nom d’oscillation de Chandler, est particulièrement important. Cette oscillation, dont l’amplitude varie d’une décennie à l’autre, serait due à des changements de pression au fond des océans causés par des fluctuations de la salinité, de la température et de la circulation océanique.

L’oscillation de Chandler, qui a une période de 433 jours et a été découvert par l’astronome américain Seth Carlo Chandler en 1891, a généralement une amplitude normale de 3 à 4 mètres à la surface de la Terre. Mais Zotov affirme que de 2017 à 2020, l’oscillation a disparu, ce qui peut s’expliquer par la fonte et le regel des calottes glaciaires sur les plus hautes montagnes du monde.

Bien que les variations de la durée du jour soient imperceptibles, elles peuvent s’additionner au fil des années pour produire des effets significatifs. En effet, des journées plus courtes ou plus longues que celles auxquelles nous sommes habitués pourraient perturber notre matériel sensible dont les horloges ne peuvent pas toujours être synchronisées par les satellites. Cette situation a suscité des inquiétudes qui font écho à la crise de l’an 2000, un problème de codage des systèmes informatiques qui devait causer des ravages dans les ordinateurs et les réseaux informatiques du monde entier au début de l’an 2000. Mais le passage à l’an 2000 s’est avéré n’être qu’une nuisance mineure et il y a de bonnes raisons de croire que les changements dans la rotation de la Terre n’affecteront pas de manière significative la conservation du temps de notre vivant.

L’Union internationale des télécommunications, un organisme des Nations unies, a ajouté une seconde intercalaire pour la première fois en 1972 afin de compenser les changements dans la durée du jour et en a ajouté une autre plus récemment en 2016. Cependant, les scientifiques affirment qu’il y a 70 % de chances que la planète ait atteint sa vitesse de rotation maximale, ce qui signifie que nous ne connaîtrons probablement jamais une journée plus courte que celle du 29 juin.

A partir du site timeanddate : Earth Sets New Record for Shortest Day.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents