Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mission Dart : un vaisseau de la Nasa a percuté un astéroïde pour dévier sa trajectoire, une première historique

Publié par wikistrike.com sur 27 Septembre 2022, 06:34am

Catégories : #Astronomie - Espace

Mission Dart : un vaisseau de la Nasa a percuté un astéroïde pour dévier sa trajectoire, une première historique

Mardi, à 1h15 du matin, un vaisseau de l'agence spatiale américaine a heurté l'astéroïde Dimorphos à une vitesse de plus de 20 000 km/h pour le faire dévier de sa trajectoire.

 

En temps normal, les vaisseaux spatiaux ne sont pas conçus pour s'écraser. C'est pourtant exactement ce que la Nasa a fait, dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 septembre, pour dévier la trajectoire d'un astéroïde en projetant sur lui un vaisseau kamikaze. Cette mission inédite doit permettre d'apprendre à protéger l'humanité face à une éventuelle future menace.

Le moment de l'impact, à 11 millions de kilomètres de la Terre, a pu être suivi en direct sur la chaîne vidéo de la Nasa (la vidéo en haut de cet article). L'impact intervient précisément à 1'44"57.

Le vaisseau, pas plus grand qu'une voiture, avait décollé en novembre depuis la Californie. Après dix mois de voyage, la collision a eu lieu à 1h14, mardi, à une vitesse de plus de 20 000 km/h.

Réduire l'orbite de dix minutes

La cible était en réalité un couple d'astéroïde : un gros, Didymos (780 mètres de diamètre), et son satellite, Dimorphos (160 mètres de diamètre), en orbite autour de lui. Les deux ne sont éloignés que d'environ un kilomètre l'un de l'autre. C'est sur le petit, Dimorphos, que s'est écrasé le vaisseau. Avant la collision, le plus petit astéroïde faisait le tour du plus gros en 11 heures et 55 minutes, et le but était de réduire son orbite d'environ dix minutes.

L'astéroïde qui était visé ne représentait aucun danger. Mais la mission, nommée Dart ("fléchette", en anglais), doit "aider à déterminer notre réponse si nous détectons un astéroïde qui menace de frapper la Terre" à l'avenir, a déclaré lundi le patron de la Nasa, Bill Nelson.

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents