Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

« Quand l’heure viendra, nous pourrions venir subitement une nuit (en Grèce) » affirme Erdogan

Publié par wikistrike.com sur 9 Septembre 2022, 09:54am

Catégories : #Politique internationale

« Quand l’heure viendra, nous pourrions venir subitement une nuit (en Grèce) » affirme Erdogan

La possibilité d’une guerre entre la Grèce et la Turquie en 2023 est très élevée et cette éventualité compliquera davantage une situation stratégique chaotique marquée par une autre guerre en Europe orientale.

« Quand l’heure viendra, nous pourrions venir subitement une nuit » a affirmé Mardi 07/09/2022 le président turc Erdogan à l’adresse des dirigeants grecs. Une menace directe…

La montée des tensions en mer Égée est presque continue depuis des mois. Les deux pays membres de l’OTAN se préparent à une guerre dans la région depuis des décennies et les Turcs sont plus que jamais certains de l’emporter dans un éventuel conflit après leurs succès relatifs en Libye, en Syrie, en Irak et au Nagorno Karabagh.

Un conflit armé entre deux pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord mettra un terme à l’existence de cette alliance telle qu’elle existe jusqu’à présent.

Des pays comme le Royaume-Uni et la France soutiendront automatiquement la Grèce tandis que la Turquie aura le soutien des États-Unis d’Amérique. Paradoxalement, la Russie orthodoxe pourrait également soutenir la Turquie contre la Grèce orthodoxe pour des raisons géostratégiques liées à l’élimination de la menace atlantiste en Europe. L’OTAN a déployé des forces conséquentes près des frontières avec la Russie et un conflit direct entre la Russie et le bloc OTAN n’a jamais été aussi imminent.

Techniquement, toute l’Europe orientale est actuellement soit en guerre soit en voie de l’être. La survenue d’une guerre au sud de l’Europe orientale compliquera davantage une situation déjà confuse.

Les chances d’un conflit armé direct entre la Pologne et la Russie sont de 1500%. Beaucoup de « volontaires polonais » sont morts en Ukraine et au moins 12% des aéronefs de combat attribués à l’Ukraine ayant participé aux premiers mois du conflit étaient en fait polonais.

La Turquie refuse toute militarisation des îles de la mer Égée et a menacé de recourir aux armes en cas de réarmement de la Grèce de ces îles.

C’est une situation sérieuse. Le conflit en Ukraine va perdurer en 2023 et vu la crise économique mondiale générée et aggravée artificiellement par les moyens de guerre mondiale hybride des belligérants occidentaux et russes, la Turquie pourrait être tentée d’agir dans un contexte international plus que chaotique pour affirmer sa nouvelle posture.

Une telle éventualité aura pour conséquence une nouvelle guerre en Méditerranée orientale et un démantèlement de l’OTAN.

En 2024, la Turquie va célébrer le 100ème anniversaire de l’abolition du Califat islamique le 03 mars 1924. Une date que le pouvoir du président Erdogan veut consacrer à la renaissance de l’Empire turc.

source : Strategika 51

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents