Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Une liste de 33 choses que nous savons sur les pénuries alimentaires à venir

Publié par wikistrike.com sur 11 Septembre 2022, 13:33pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Economie

Une liste de 33 choses que nous savons sur les pénuries alimentaires à venir

La situation est bien pire que ce que l’on vous dit. Au cours des derniers mois, j’ai soigneusement documenté les faits qui montrent que la production alimentaire mondiale va baisser considérablement en 2022. Malheureusement, la plupart des gens ne semblent pas comprendre que les aliments qui ne seront pas cultivés en 2022 ne seront pas sur les rayons de nos magasins en 2023. Nous sommes potentiellement confrontés à une crise alimentaire mondiale sans précédent l’année prochaine, mais la grande majorité de la population ne semble pas très alarmée par cette situation. Je vous encourage donc à m’aider à diffuser cet avertissement en partageant cette liste avec autant de personnes que possible. Comme vous le verrez ci-dessous, nous disposons désormais de tellement de données qu’il est impossible de nier ce qui se profile à l’horizon.

Voici une liste de 33 choses que nous savons sur les pénuries alimentaires à venir…

#1 La récolte de blé rouge d’hiver aux États-Unis cette année « était la plus petite depuis 1963« . Mais en 1963, il n’y avait que 182 millions de personnes vivant dans cette nation. Aujourd’hui, notre population est passée à 329 millions

#2 On prévoit que la récolte de riz en Californie sera « la moitié de ce qu’elle serait au cours d’une année normale »

#3 La récolte de tomates aux États-Unis ne sera que de 10,5 millions de tonnes en 2022. C’est plus d’un million de tonnes de moins qu’une année normale

#4 Ce sera la pire récolte de maïs aux États-Unis depuis au moins une décennie

#5 Les expéditions de carottes depuis le début de l’année aux États-Unis sont en baisse de 45 %

#6 Les expéditions de maïs doux depuis le début de l’année aux États-Unis sont en baisse de 20 %

#7 Les expéditions de patates douces depuis le début de l’année aux États-Unis sont en baisse de 13 %

#8 Les expéditions de céleri depuis le début de l’année aux États-Unis sont en baisse de 11 %

#9 La production totale de pêches aux États-Unis est en baisse de 15 % par rapport à l’année dernière

#10 Près des trois quarts des agriculteurs américains déclarent que la sécheresse de cette année nuit à leurs récoltes

#11 À cause de la sécheresse sans fin, le nombre total de bovins dans l’Oregon a diminué de 41 %

#12 À cause de la sécheresse sans fin, le nombre total de bovins au Nouveau-Mexique a diminué de 43 %

#13 À cause de la sécheresse sans fin, le nombre total de bovins au Texas a diminué de 50 %

#14 Un producteur de viande bovine de l’Oklahoma prédit maintenant que le bœuf haché « pourrait éventuellement dépasser 50 dollars la livre »

#15 Au moins 40 % des États-Unis ont souffert de la sécheresse pendant 101 semaines consécutives

#16 Dans l’ensemble, il s’agit de la pire méga-sécheresse pluriannuelle aux États-Unis depuis 1 200 ans

#17 L’Europe connaît actuellement la pire sécheresse qu’elle ait connue depuis 500 ans. Dans certaines régions d’Europe centrale, le niveau des rivières a tellement baissé que des « pierres de la faim » sont révélées pour la première fois depuis des siècles

#18 La production de maïs pour l’ensemble de l’UE pourrait diminuer d’un cinquième en 202

#19 On nous avertit qu’il y aura des pertes de récolte en France allant jusqu’à 35 %

#20 On prévoit que les pertes de récolte dans certaines régions du Royaume-Uni pourraient atteindre 50 %

#21 On annonce des pertes de récoltes « allant jusqu’à 50 % » dans certaines régions d’Allemagne

#22 En Italie, certains agriculteurs ont déjà perdu « jusqu’à 80 % de leur récolte »

#23 En Somalie, la production agricole sera réduite d’environ 80 % cette année

#24 En Afrique de l’Est, l’interminable sécheresse a déjà entraîné la mort d’au moins sept millions d’animaux

#25 La Chine est confrontée à la pire sécheresse qu’elle ait jamais connue dans l’histoire

#26 L’Inde représente normalement 40 % du commerce mondial du riz, mais on nous avertit que la production de ce pays sera très réduite en 2022 en raison de « déficits pluviométriques considérables dans les principaux États producteurs de riz »

#27 Un tiers de la nation pakistanaise est sous l’eau après les récentes inondations qui ont dévasté ce pays, et les zones agricoles ont été particulièrement touchées. En conséquence, la grande majorité des cultures du pays ont été « emportées »

On estime également qu’environ 65 % du panier alimentaire du pays – notamment des cultures comme le riz, le coton, le blé et les oignons – ont été emportés par les eaux.

Le ministre pakistanais des affaires étrangères, Bilawal Bhutto-Zardari, dans une interview accordée à la CGTN en début de semaine, a présenté des perspectives encore plus sombres en déclarant qu' »environ 80 à 90 % » des cultures du pays ont été endommagées par les inondations.

#28 Les prix de certains engrais ont triplé depuis 2021, tandis que les prix de certains autres engrais ont en fait quadruplé

#29 Une société de paiement signale que le nombre d’Américains qui utilisent leur application pour contracter des prêts à court terme pour faire leurs courses a augmenté de 95 %

#30 La demande dans les banques alimentaires américaines est aujourd’hui encore pire qu’au plus fort de la pandémie de COVID

#31 L’Organisation mondiale de la santé nous dit que des millions de personnes en Afrique sont maintenant potentiellement confrontées à une possibilité très réelle de mourir de faim

#32 Selon le Programme alimentaire mondial, 828 millions de personnes dans le monde se couchent chaque soir le ventre vide. Il va sans dire que ce chiffre sera bientôt beaucoup plus élevé

#33 Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a déclaré publiquement qu’il pensait qu’il était probable qu’il y ait de « multiples famines » en 2023

Le risque de troubles civils augmente à mesure que les réserves alimentaires mondiales s’amenuisent.

En fait, c’est déjà le cas

Selon une nouvelle analyse, le risque de troubles civils a augmenté cette année dans plus de la moitié des pays du monde, ce qui laisse présager une période d’instabilité mondiale accrue alimentée par l’inflation, les guerres et les pénuries de produits de première nécessité.

Selon Verisk Maplecroft, une société britannique de conseil et d’intelligence en matière de risques, 101 des 198 pays répertoriés dans son Civil Unrest Index ont vu leur risque de troubles civils augmenter entre le deuxième et le troisième trimestre de cette année.

Ces dernières semaines, nous avons assisté à des manifestations absolument massives dans les villes du monde entier.

Mais les conditions ne sont pas encore si mauvaises.

À quoi ressembleront les choses en 2023, lorsqu’il deviendra évident qu’il n’y aura tout simplement pas assez de nourriture pour tout le monde ?

Les pays riches auront les moyens d’acheter une grande partie de ce qui est disponible sur le marché, ce qui signifie que de nombreux pays pauvres souffriront profondément.

Si tout ce que vous avez lu dans cet article vous semble familier, c’est parce que cela fait des années que l’on nous prévient de l’arrivée de telles conditions.

En 2023, il y aura des famines et des troubles civils dans le monde entier.

Ce n’est pas un exercice. Une crise alimentaire mondiale extrêmement grave a déjà commencé, et je vous encourage à vous préparer à ce qui vous attend pendant que vous le pouvez encore.

Traduction de The Economic Collapse par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents