Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

USA : « Ont-ils complètement pété les plombs ? » Ils savent qu’ils tuent l’économie, mais ils le font quand même

Publié par wikistrike.com sur 25 Septembre 2022, 09:49am

Catégories : #Economie, #Politique internationale

USA : « Ont-ils complètement pété les plombs ? » Ils savent qu’ils tuent l’économie, mais ils le font quand même

Ils savent exactement ce qu’ils font. Les « experts » qui dirigent la Réserve fédérale savent que s’ils augmentent les taux d’intérêt de façon spectaculaire, d’innombrables travailleurs américains perdront leur emploi et le marché du logement s’effondrera. Et même si ces deux choses commencent déjà à se produire, ils viennent d’annoncer une autre hausse massive des taux. S’il existait une école pour les banquiers centraux, l’une des toutes premières choses qu’ils vous enseigneraient est qu’il ne faut jamais, jamais, augmenter les taux alors que l’économie s’enfonce dans une récession. Tous les responsables de la Fed savent ce qui s’est passé dans le passé lorsque les taux ont été relevés au début d’un ralentissement économique, mais ils le font quand même. Appeler cela une « faute professionnelle économique » serait un euphémisme majeur, et le peuple américain devrait être profondément alarmé par ce qu’ils nous font subir.

 

Après tout ce qui s’est déjà passé, il est difficile de croire que les responsables de la Fed continueraient à être aussi imprudents. Mercredi, il a été annoncé que les taux seraient relevés de 75 points de base supplémentaires

La Réserve fédérale a relevé mercredi son taux d’intérêt de référence de 75 points de base pour le troisième mois consécutif, alors qu’elle s’efforce de maîtriser une inflation brûlante, ce qui risque de ralentir la croissance économique américaine et d’exacerber les difficultés financières de millions de ménages et d’entreprises.

Les hausses de trois quarts de point de pourcentage en juin, juillet et septembre – la série de hausses la plus agressive depuis 1994 – soulignent à quel point les responsables de la Fed sont sérieux dans leur lutte contre la crise de l’inflation après une série de rapports économiques alarmants. Les responsables politiques ont voté à l’unanimité pour approuver la dernière hausse de grande ampleur.

C’était un vote unanime.

Il n’y a même pas eu une seule voix discordante.

Ont-ils complètement pété les plombs ?

Wall Street n’a certainement pas apprécié cette décision. Le Dow Jones a plongé de plusieurs centaines de points immédiatement après l’annonce…

Le Dow Jones Industrial Average a perdu 522,45 points, soit 1,7 %, pour clôturer à 30 183,78. Le S&P 500 a perdu 1,71 % à 3 789,93 points et le Nasdaq Composite a chuté de 1,79 % à 11 220,19 points.

Le S&P a terminé la séance de mercredi en baisse de plus de 10 % au cours du mois écoulé et à 21 % de son plus haut niveau sur 52 semaines. Avant même la décision sur les taux, les actions tablaient sur une campagne de resserrement agressive de la part de la Fed, qui pourrait faire basculer l’économie dans une récession.

Pendant des années, la Fed a dorloté les marchés financiers, mais aujourd’hui, c’est presque comme si elle ne s’en souciait plus.

Personnellement, je suis bien plus préoccupé par ce qui va arriver aux Américains ordinaires qui travaillent dur dans les mois à venir. Même Jerome Powell admet qu’une « augmentation du chômage » est probable à cause de ce que fait la Fed…

« Je pense qu’il y a une très forte probabilité que nous ayons une période de … croissance beaucoup plus faible et cela pourrait donner lieu à une augmentation du chômage », a-t-il déclaré.

Cela entraînera-t-il une récession ?

« Personne ne sait si ce processus conduira à une récession ou quelle sera l’ampleur de cette récession », a déclaré Powell. « Je ne connais pas les probabilités ».

En fait, nous sommes en récession en ce moment même.

Et Powell et ses larbins viennent d’aggraver les choses.

Même les démocrates l’ont compris. Après l’annonce de la hausse des taux, la sénatrice Elizabeth Warren s’est rendue sur Twitter pour avertir que « des millions d’Américains » pourraient bientôt perdre leur emploi…

Le président de la Réserve fédérale, M. Powell, vient d’annoncer une nouvelle hausse extrême des taux d’intérêt tout en prévoyant une augmentation du chômage. J’ai averti que la Fed du président Powell mettrait des millions d’Américains au chômage – et je crains qu’elle ne soit déjà sur la voie de le faire.

C’est l’une des rares occasions où Elizabeth Warren a raison.

Comme je l’ai documenté sur mon site web depuis des semaines, un grand nombre d’Américains ont déjà été licenciés.

En fait, la situation est déjà si mauvaise que même Facebook réduit ses effectifs

 

Alors que la croissance stagne et que la concurrence s’intensifie, la société mère de Facebook, Meta, a commencé à réduire discrètement le personnel en réorganisant les départements, tout en donnant aux employés « réorganisés » une fenêtre étroite pour postuler à d’autres rôles au sein de la société, selon le Wall Street Journal, citant des cadres actuels et anciens familiers de la question.

En déplaçant les employés, l’entreprise parvient à réduire ses effectifs « tout en évitant l’émission massive de lettres de licenciement ».

Alors pourquoi la Fed choisirait-elle de relever les taux alors que les licenciements commencent déjà à se multiplier ?

La hausse des taux a également un effet dévastateur sur le marché du logement.

Cette semaine, nous avons appris que les ventes de maisons existantes ont maintenant chuté pendant sept mois consécutifs

Les ventes de logements ont diminué pour le septième mois consécutif en août, la hausse des taux hypothécaires et les prix obstinément élevés ayant écarté les acheteurs potentiels du marché.

Les ventes de logements existants – qui comprennent les maisons individuelles, les maisons en rangée, les condominiums et les coopératives – ont diminué de 19,9 % par rapport à l’année dernière et de 0,4 % par rapport à juillet, selon un rapport de la National Association of Realtors.

Quelqu’un devrait commencer à mettre des autocollants « Jerome Powell a fait ça » sur les panneaux de vente dans tout le pays.

Parce que cela n’avait pas à se produire.

Le marché de l’immobilier est déjà en « profonde récession« , et la Fed ne fait qu’empirer les choses…

La baisse prolongée de la confiance montre que le marché du logement est « en chute libre depuis le début de l’année », selon Ian Shepherdson, économiste en chef de Pantheon Macroeconomics.

« L’activité suit les demandes de prêts hypothécaires avec un certain décalage, et les chiffres de début septembre sont sombres, avant même que le rebond des taux hypothécaires de ces dernières semaines ne fasse sentir tous ses effets », a déclaré M. Shepherdson dans une note aux clients lundi.

« En bref, le marché du logement est en profonde récession, ce qui affecte déjà les constructeurs de maisons et déprimera bientôt les ventes au détail liées au logement », a-t-il ajouté.

La Fed semble déterminée à tuer l’économie.

Mais pourquoi ?

Pourquoi feraient-ils cela ?

Un analyste qui vient d’être cité par Fox Business prévient que « les temps vont devenir plus difficiles à partir de maintenant »…

« Avec les nouvelles projections de taux, la Fed prépare un atterrissage brutal – un atterrissage en douceur est presque hors de question », a déclaré Seema Shah, chef de la stratégie mondiale de Principal Global Investors. « L’admission par Powell qu’il y aura une croissance inférieure à la tendance pendant une période devrait être traduite comme le langage de la banque centrale pour ‘récession’. Les temps vont devenir plus durs à partir de maintenant. »

Oui, les temps vont définitivement se durcir à partir d’ici.

En fait, nous nous dirigeons vers un effondrement aux proportions épiques.

Mais au lieu de travailler pour prévenir une crise historique, la Réserve fédérale l’encourage.

Le peuple américain mérite des réponses, car il y a quelque chose dans tout cela qui pue vraiment.

Traduction de The Economic Collapse par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents