Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Covid-19: Un rapport américain conforte la théorie d'une fuite de laboratoire

Publié par wikistrike.com sur 29 Octobre 2022, 10:28am

Catégories : #Santé - psychologie, #Science - technologie - web - recherche

Covid-19: Un rapport américain conforte la théorie d'une fuite de laboratoire

Joseph Kirchner pour WikiStrike

Les suspicions autour du laboratoire P4 de Wuhan étaient fondées.

Un rapport du Comité sénatorial de l’éducation à la santé, du travail et des retraites du 27 octobre 2022 intitulé « Une analyse des origines de la pandémie de COVID19 » a révélé que les origines de Covid étaient probablement basées dans un laboratoire suite à un « incident lié à la recherche » et non pas zoonotique, comme de nombreux états à travers le monde nous le laissaient croire.

Le rapport est le résultat d’un « effort bipartite de surveillance du Comité de la santé, de l’éducation, du travail et des retraites (HELP) sur les origines du SRAS-CoV-2 ». Il fournit une longue analyse qui passe en revue « des informations accessibles au public et de source ouverte pour examiner les deux théories d’origine dominantes du virus SARS-CoV-2 ».

Entre autres conclusions, le rapport note : « Des preuves substantielles suggèrent que la pandémie de COVID-19 prend sa source suite à un incident lié à la recherche, et que cet incident est associé à un laboratoire de Wuhan, en Chine », indique le rapport.

« Un incident lié à la recherche est cohérent avec l’épidémiologie précoce montrant une propagation rapide du virus exclusivement à Wuhan, les premiers appels à l’aide étant situés dans le même district que le campus d’origine de l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) dans le centre de Wuhan. Le WIV est un épicentre de la recherche avancée sur les coronavirus, où les chercheurs ont recueilli des échantillons et expérimenté sur des coronavirus à haut risque.

 

Covid-19: Un rapport américain conforte la théorie d'une fuite de laboratoire

En d’autres termes, tous les « théoriciens du complot » qui ont en premier lancé l’idée d’une fuite de laboratoire simplement parce que le virus est apparu à la porte d’un laboratoire de virologie, ont maintenant été validées par le Sénat américain.

Dans une section intitulée « Problèmes avec l’hypothèse zoonotique naturelle », le rapport dit:

« Le scénario le plus probable pour une origine zoonotique de la pandémie de COVID-19 est que le SRAS-CoV-2 ait franchi la barrière des espèces par un hôte intermédiaire à l’homme. Cependant, les preuves disponibles sont également cohérentes, peut-être plus, avec une propagation directe de la chauve-souris à l’homme. Les deux scénarios restent plausibles et, en l’absence d’informations supplémentaires, devraient être considérés comme des hypothèses tout aussi valables.

Trois ans après le début de la pandémie de COVID-19, il manque des preuves essentielles qui prouveraient que l’émergence du SRAS-CoV-2 et la pandémie de COVID-19 qui en a résulté peut être attribuée à une transmission zoonotique naturel. »

Ces lacunes comprennent l’incapacité à identifier le réservoir hôte d’origine, l’incapacité à identifier une espèce hôte intermédiaire candidate, et le manque de preuves sérologiques ou épidémiologiques montrant la transmission des animaux aux humains, entre autres décrites dans ce rapport », indique le rapport.

« En raison de ces lacunes en matière de preuves, il est difficile de traiter la théorie des retombées zoonotiques naturelles comme l’origine présumée de la pandémie de COVID-19. »

 

Puis, dans la conclusion du rapport, on peut lire ce qui suit :

Sur la base de l’analyse des informations accessibles au public, il semble raisonnable de conclure que la pandémie de COVID-19 est plus probablement le résultat d’un incident de recherche. De nouvelles informations, rendues publiques et vérifiables de manière indépendante, pourraient modifier cette évaluation. Cependant, l’hypothèse d’une origine zoonotique naturelle ne mérite plus le bénéfice du doute, ni la présomption d’exactitude.

Le rapport a été signé par Richard Burr, sénateur des États-Unis et membre de haut rang du Comité sénatorial américain de la santé, de l’éducation, du travail et des retraites.

En ce qui concerne le processus de recherche du rapport, Burr a écrit:

« Au cours des quinze derniers mois, le personnel de surveillance des minorités du comité HELP a soigneusement examiné plusieurs centaines d’études scientifiques accessibles au public, interrogé plusieurs dizaines d’experts en la matière et analysé des rapports et des études antérieurs sur les origines possibles du virus. Je crois que ce rapport apporte une contribution importante à l’ensemble des données probantes existantes et aide à établir des paramètres pour la façon dont les analyses futures devraient être examinées.

Et cerise sur le gâteau, il y a quelques semaines à peine, Taïwan a également conclu que le virus ne provenait probablement pas des marchés humides de Wuhan. Le Centre central de commandement des épidémies (CECC) du pays a déclaré fin septembre, dans une révélation qui est passée presque inaperçue par les médias grand public, qu’il « ne croit pas que le marché humide soit la source de la pandémie de COVID et a suggéré qu’une fuite d’un laboratoire de Wuhan est une possibilité ».

Notre spéculation est que nous pensons que le marché humide de Wuhan Huanan n’en est pas l’origine. [Le marché n’est] probablement qu’une étape très importante dans la chaîne de transmission. L’origine est ailleurs », a déclaré Philip Lo, chef adjoint de la division de réponse médicale du CECC, a rapporté Taiwan News.

Peut-être que c’est encore à Wuhan, par exemple, le laboratoire ... nous n’avons pas de preuves, de preuves solides, a poursuivi Lo.

Cette nouvelle ne devrait pas surprendre quiconque a lu Fringe Finance. Début septembre, j’ai publié les pensées du Dr Richard Ebright, Ph.D. de Harvard et professeur à Rutgers, qui a déclaré que Covid était « beaucoup plus facilement expliqué » par une fuite de laboratoire: Covid « beaucoup plus facilement expliqué » par une fuite de laboratoire: Harvard PhD & Rutgers Chem Professor

Après avoir examiné le fil de discussion présenté par Ebright, Justin B. Kinney, professeur agrégé au Cold Spring Harbor Laboratory et titulaire d’un doctorat de Princeton, a commenté que le fil était « beaucoup plus convaincant » que les preuves récemment publiées par Worobey et al. et Pekar et al. dans Science », se référant à une étude de juillet 2022 qui a conclu que le virus provenait du marché de gros des fruits de mer de Huanan (et était criblé, à mon avis, avec des conflits d’intérêts et des liens avec le CDC et l’OMS).

« Cette preuve n’est pas déterminante, mais si l’hypothèse de fuite de laboratoire était incorrecte, cela représenterait un ensemble stupéfiant de coïncidences », a écrit Kinney en septembre.

Malheureusement, ces résultats n’ont pas empêché l’Alliance pour la santé écologique de Peter Daszak de recevoir plus de financement, dont elle dispose cette année à hauteur d’au moins 2 millions de dollars.

Vous pouvez lire le nouveau rapport du Sénat par vous-même ici.

 

Traduction Joseph Kirchner pour WikiStrike - Source Zerohedge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents