Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Détruire l’Europe ? Washington est-il derrière la décision de l’OPEP de réduire la production d’essence ? Saboter l’économie de l’UE

Publié par wikistrike.com sur 14 Octobre 2022, 06:42am

Catégories : #Economie, #Politique internationale

Détruire l’Europe ? Washington est-il derrière la décision de l’OPEP de réduire la production d’essence ? Saboter l’économie de l’UE

Le texte suivant de Peter Koenig résume l’entrevue de ce dernier avec Press TV le 7 octobre 2022.

*

Les tensions s’exacerbent entre les États-Unis et l’Arabie saoudite après que l’OPEP et les pays producteurs de pétrole alliés, dirigés par Riyad, ont annoncé une importante réduction de la production.

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, déclare que le gouvernement travaille en étroite collaboration avec le Congrès pour examiner les alternatives concernant les liens avec l’Arabie saoudite. Cette annonce intervient un jour après que les 23 pays, connus sous le nom d’OPEP+, ont convenu de réduire leur production de 2 millions de barils par jour à partir de novembre.

Les producteurs de pétrole ont insisté sur leur volonté de stimuler le marché du brut, déjà ébranlé par la crise économique mondiale. Mais cette décision intervient dans un contexte de flambée des prix de l’énergie. Washington a réagi durement à la décision de l’OPEP+, la qualifiant de « décision à courte vue ». Elle a également promis de réduire le contrôle de l’OPEP sur les prix de l’énergie. Les États-Unis ont mis en garde le cartel pétrolier contre les conséquences désastreuses de sa mesure pour l’économie mondiale.

Les questions de l’interview ont fait référence à la décision de l’OPEP+ de réduire la production comme un instrument permettant d’augmenter les prix, de créer davantage de pénuries d’énergie – tout cela avant un hiver froid annoncé – et de contribuer ainsi à plonger l’Europe dans un fiasco économique.

Et comment se fait-il que le président Biden n’ait pas réussi à convaincre l’Arabie saoudite d’augmenter la production de pétrole de l’OPEP pour maintenir en vie les économies du monde entier ? Au lieu de cela, Washington accuse peut-être Riyad de se ranger du côté de Washington ?

En réponse, j’ai dit qu’il s’agissait d’une autre grosse imposture ; que Biden n’a jamais essayé de convaincre l’OPEP d’augmenter la production de pétrole.

Au contraire, les États-Unis voulaient détruire l’Europe, et quel meilleur moyen de le faire que de les priver de l’énergie qui permettrait à l’économie européenne de tourner ?

En prétendant le contraire, Washington voulait simplement s’assurer d’être perçu comme les « bons », voulant aider le monde à obtenir suffisamment d’énergie pour soutenir leurs économies.

Quoi qu’il arrive ces jours-ci, nous devons le replacer dans le contexte de la Grande perspective de la situation [Big Picture], et c’est comme presque toujours la « Grande réinitialisation » [Great Reset] ou l’Agenda 2030 de l’ONU – leurs prédictions désastreuses planifiées pour l’Europe et le monde.

En fait, la réduction de la production de pétrole de l’OPEP+ (2 millions de barils par jour), si elle a lieu, se fera conformément aux ordres des États-Unis. Washington est connu pour faire plusieurs choses à la fois sans choisir ce qui est le plus important [dancing on several weddings at the same time : « danser à plusieurs mariages en même temps. »] Ils le démontrent constamment.

Je me réfère à la Seconde Guerre mondiale, comme l’un des exemples les plus flagrants : Les États-Unis se battaient officiellement contre Hitler, tout en finançant sa guerre contre l’Union soviétique. Avec de l’argent provenant directement de la FED et de l’essence fournie par la Standard Oil de Rockefeller.

Aujourd’hui, nous parlons d’un plan beaucoup plus vaste, tel qu’il est décrit dans le Great Reset [la Grande réinitialisation], alias Agenda 2030 de l’ONU, qui vise à instaurer un ordre mondial unique, plongeant l’ensemble des 193 pays membres de l’ONU dans un abîme aux proportions inouïes. Les associations de pays, comme l’Euro-bloc, ainsi que la souveraineté des pays concernés doivent être détruites.

Le plan consiste à détruire véritablement l’Europe avec l’aide de deux des politiciens allemands les plus corrompus et les plus traîtres, le président de la Commission européenne et le chancelier allemand. Ils ont été mis à leur poste précisément pour leur caractère perfide et leur manque d’éthique.

Il était clair dès le début que les États-Unis et l’OTAN étaient derrière le sabotage de Nord Stream 1 et 2, avec la parfaite connaissance [des faits] et l’assentiment de Madame Ursula von der Leyen, et très probablement aussi du Chancelier, Olaf Scholz.

Après tout, les preuves ne manquent pas, notamment le fait que M. Biden ait déclaré à un journaliste, le 2 février 2022, qu’il avait les moyens d’arrêter le flux de gaz russe vers l’Allemagne et l’Europe.

Voir ci-dessous l’interview [en anglais] complète sur PressTV – Youtube 12 min. Ou cliquez ici pour regarder l’entrevue sur Youtube.

 

Image en vedette : Drapeaux des pays membres de l’OPEP

Article original en anglais :

Destroying Europe? Is Washington Behind the OPEC Decision to Cut Petrol Output? Sabotaging the E.U. Economy

Traduction Mondialisation.ca avec DeepL

 

 

Peter Koenig est un analyste géopolitique et un ancien économiste senior à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où il a travaillé pendant plus de 30 ans dans le monde entier. Il donne des conférences dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne et est l’auteur de Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed ; et co-auteur du livre de Cynthia McKinney « When China Sneezes : From the Coronavirus Lockdown to the Global Politico-Economic Crisis » (Clarity Press – 1er novembre 2020).

Peter Koenig est chercheur associé au Centre de recherche sur la mondialisation (CRG). Il est également Senior Fellow non résident de l’Institut Chongyang de l’Université Renmin de Pékin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents