Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

En vidéo: Le barrage hydroélectrique à l'amont de Kherson serait miné. Les évacuations s'accélèrent

Publié par wikistrike.com sur 21 Octobre 2022, 09:56am

Catégories : #Politique internationale

En vidéo: Le barrage hydroélectrique à l'amont de Kherson serait miné. Les évacuations s'accélèrent

Son effondrement provoquerait une « catastrophe » selon Kiev. L’Ukraine a accusé ce jeudi la Russie d’avoir miné un barrage hydroélectrique près de Kherson, dans cette région qu’elle a commencé à évacuer face à l’avancée des troupes ukrainiennes.

« La Russie prépare consciemment le terrain pour une catastrophe de grande ampleur dans le sud de l’Ukraine », a dénoncé Volodymyr Zelensky à distance devant le Conseil de l’Union européenne jeudi. Selon lui, les forces russes « ont miné le barrage et les unités de la centrale hydroélectrique de Kakhovka », une des plus grandes infrastructures de ce type en Ukraine. Si le barrage explose, « plus de 80 localités, dont Kherson, se retrouveront dans la zone d’inondation rapide », s’est-il alarmé.

« Cela pourrait détruire l’approvisionnement en eau d’une grande partie du sud de l’Ukraine », et affecter le refroidissement des réacteurs de la centrale nucléaire de Zaporijjia, qui puise son eau dans ce lac artificiel de 18 millions de mètres cubes, a ajouté Volodymyr Zelensky. Le but de la Russie est d’arrêter l’avancée des troupes ukrainiennes dans la région et de protéger les forces russes, a estimé sur Twitter un des conseillers du président ukrainien, Mykhailo Podolyak.

Les dégâts seraient tels que le président ukrainien appelle à une réaction très dure des « Européens, dirigeants mondiaux et organisations internationales » : « Il doit être clair pour l’État terroriste (la Russie) qu’une telle attaque terroriste serait du même acabit que l’utilisation d’armes de destruction massive. Les conséquences pour la Russie devraient être les mêmes », a insisté Volodymyr Zelensky dans son discours quotidien.

Déjà 15 000 personnes évacuées

L’administration russe de la région de Kherson a assuré que les évacuations de civils avaient débuté, avec jeudi 15 000 personnes évacuées de ce territoire annexé par Moscou. Elle prévoit d’en déplacer « 50 000 à 60 000 » en quelques jours sur l’autre rive du Dniepr. Le général Sergueï Sourovikine, récemment nommé chef des opérations russes en Ukraine, avait reconnu ce mardi que la situation y était « très difficile ».

Pour le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, Oleksiy Danilov, on assiste à « la préparation de la déportation massive de la population ukrainienne » vers la Russie « afin de modifier la composition ethnique des territoires occupés ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents