Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Gazprom : La Russie suspend l'approvisionnement en gaz de l'Italie

Publié par wikistrike.com sur 2 Octobre 2022, 09:20am

Catégories : #Economie, #Politique internationale

Gazprom : La Russie suspend l'approvisionnement en gaz de l'Italie

Gazprom a totalement suspendu ses livraisons de gaz pour la journée de samedi au fournisseur d’énergie italien Eni. « Gazprom nous a communiqué ne pas pouvoir confirmer la livraison des volumes demandés pour aujourd’hui (samedi 1er octobre 2022, N.D.L.R.) en invoquant l’impossibilité de transporter le gaz à travers l’Autriche » a annoncé le géant italien des hydrocarbures dans un communiqué.

Du gaz à la frontière slovaco-autrichienne

Ce samedi, « par conséquent, les flux de gaz russe destinés à Eni à travers le point d’entrée de Tarvisio seront nuls », a-t-il ajouté.

L’essentiel du gaz russe livré à l’Italie passe par l’Ukraine, à travers le gazoduc TAG qui arrive à Tarvisio dans le nord du pays, à la frontière avec l’Autriche.

Selon un porte-parole d’Eni cité par l’agence de presse italienne AGI, « Gazprom affirme ne pas être en mesure de respecter les règles nécessaires pour obtenir le service de répartition du gaz en Autriche là où il devrait le livrer, alors qu’il nous résulte que l’Autriche continue de recevoir du gaz au point de la livraison à la frontière slovaco-autrichienne ».

 

 

Exportations de gaz russe vers l’Europe en baisse

 

Plus tard dans la journée, Gazprom a publié un communiqué expliquant que « le transport de gaz russe […] à travers l’Autriche a été suspendu en raison du refus de l’opérateur autrichien de confirmer les autorisations de transport ». Un refus lié « à des changements de régulation entrés en vigueur en Autriche fin septembre ».

Les exportations de gaz russe vers l’Europe sont en baisse constante depuis le début des sanctions contre la Russie. Dans la foulée de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Eni avait annoncé début mars céder sa part de 50 % dans le gazoduc Blue Stream, qu’il contrôle à égalité avec le géant russe Gazprom.

 

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents