Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie a interpellé huit personnes pour l’explosion « terroriste » du pont en Crimée

Publié par wikistrike.com sur 13 Octobre 2022, 11:44am

Catégories : #Politique internationale

La Russie a interpellé huit personnes pour l’explosion « terroriste » du pont en Crimée

Huit suspects ont été arrêtés à la suite de l’explosion du pont du détroit de Kertch, que la Russie considère comme une « attaque terroriste » supervisée par les services secrets ukrainiens.

Selon Interfax, le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a arrêté cinq Russes et trois citoyens d’Ukraine et d’Arménie. Le FSB a désigné les services secrets ukrainiens, sous la direction de Kyrylo Budanov, comme les organisateurs de l’attentat.

Le communiqué du FSB précise que « l’engin explosif était dissimulé dans des rouleaux de film de construction en polyéthylène sur 22 palettes, pour un poids total de 22 770 kilogrammes », cité par RIA Novosti. Les spéculations vont bon train à la suite de cette puissante explosion. Selon une théorie, un kamikaze aurait fait exploser un 18-roues alors qu’il était en mouvement, mais cette hypothèse n’est pas encore confirmée. D’autres affirment que des explosifs ont pu être placés sous le pont, compte tenu de l’ampleur des dégâts.

Au total, la Russie a identifié au moins 12 complices qui seraient à l’origine de l’attaque terroriste, qui a tué trois personnes.

« Trois Ukrainiens, deux Géorgiens et un ressortissant arménien étaient à l’origine du plan visant à organiser la livraison d’explosifs de la Bulgarie vers la Géorgie, puis vers l’Arménie », indique le communiqué du FSB. « Un autre citoyen ukrainien ainsi que cinq Russes identifiés avaient préparé des documents pour qu’une entreprise inexistante de Crimée reçoive les explosifs », ajoute le communiqué.

Le pont vital, qui a été un important centre logistique militaire russe tout au long de l’invasion qui a duré plus de sept mois, mesure 12 miles de long et a été ouvert en 2018, après un coût total de construction de 3,6 milliards de dollars. Il s’agit également d’un centre de transit civil central. La première réaction du président Poutine a été la suivante :

« Il ne fait aucun doute qu’il s’agissait d’un acte terroriste visant à la destruction d’infrastructures civiles d’importance critique de la Fédération de Russie », a déclaré Poutine dans une vidéo d’une réunion dimanche avec le président du Comité d’enquête de la Russie, Alexander Bastrykin. « Et les auteurs, les perpétrateurs et ceux qui l’ont ordonné sont les services spéciaux de l’Ukraine« 

Les responsables ukrainiens et le public ont ouvertement célébré l’attentat, un conseiller du président Zelensky, Mykhailo Podolyak, déclarant sur Twitter : « La Crimée, le pont, le début. Tout ce qui est illégal doit être détruit, tout ce qui a été volé doit être rendu à l’Ukraine, tout ce qui est occupé par la Russie doit être expulsé. »

Il est actuellement question que les services postaux ukrainiens émettent un nouveau timbre commémoratif…

Compte tenu des importants bombardements aériens russes sur plus d’une douzaine de villes ukrainiennes lundi et mardi, le Kremlin intensifie ses actions militaires en réponse.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré après l’attaque du pont : « La réaction du régime de Kiev face à la destruction d’infrastructures civiles témoigne de sa nature terroriste. » Dans le même temps, le président Poutine a autorisé l’intensification des frappes sur les infrastructures énergétiques et militaires ukrainiennes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents