Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

La Russie met en garde contre un false flag de type « bombe sale » dans une série d’appels rares aux dirigeants occidentaux

Publié par wikistrike.com sur 24 Octobre 2022, 15:12pm

Catégories : #Politique internationale

La Russie met en garde contre un false flag de type « bombe sale » dans une série d’appels rares aux dirigeants occidentaux

Une nouvelle accusation majeure et sensationnelle d’un complot ukrainien sous fausse bannière (false flag) en préparation, émise par le chef de la défense russe, a déclenché une série d’accusations et de déclarations qui ont fait tilt dimanche.

Le ministre russe de la défense, Sergueï Choïgou, a affirmé, lors de rares appels téléphoniques auxquels ont participé ses homologues des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de la Turquie, que les forces ukrainiennes préparaient une « provocation » avec un dispositif radioactif. Selon un communiqué du Kremlin, il a transmis une mise en garde contre « d’éventuelles provocations ukrainiennes impliquant une ‘bombe sale' ».

 

Le bureau de Choïgu a déclaré qu’il avait transmis l’avertissement aux chefs de la défense de tous les pays susmentionnés. Quant à sa conversation avec le secrétaire à la défense Lloyd Austin, il s’agissait du deuxième appel téléphonique en seulement trois jours. Dans les heures qui ont suivi, le Pentagone a déclaré qu’Austin avait dit à Choïgu qu’il « rejetait tout prétexte pour une escalade russe », ce qui suggère fortement que les États-Unis ont le sentiment que Moscou est sur le point d’intensifier encore ses attaques contre les villes ukrainiennes :

Les autorités russes ont à plusieurs reprises allégué que l’Ukraine pourrait faire exploser une bombe sale dans le cadre d’une attaque sous fausse bannière et en attribuer la responsabilité à Moscou. Les autorités ukrainiennes, à leur tour, ont accusé le Kremlin de préparer un tel plan.

Le Kremlin affirme en outre que cette provocation nucléaire de faible intensité est préparée avec l’aide de la Grande-Bretagne ; toutefois, les alliés occidentaux ont déclaré qu’aucune preuve n’avait été présentée lors des appels téléphoniques accompagnant ces accusations.

Le ministère britannique de la défense a déclaré dans son communiqué, suite à l’appel téléphonique de Choïgu avec le secrétaire Ben Wallace, que la partie russe « a allégué que l’Ukraine planifiait des actions facilitées par les pays occidentaux, y compris le Royaume-Uni, afin d’intensifier le conflit en Ukraine. »

 

« Le secrétaire à la Défense a réfuté ces allégations et a averti que de telles allégations ne devraient pas servir de prétexte à une plus grande escalade », a déclaré le ministère.

La Russie affirme qu’une telle détonation de « bombe sale », qui répandrait des déchets radioactifs et pourrait contaminer de vastes zones urbaines, serait ensuite imputée à Moscou afin de justifier une plus grande intervention occidentale.

L’Ukraine, pour sa part, a dénoncé ce que le bureau de la présidence a qualifié d' »absurdité absolue et tout à fait prévisible » et de « mensonge » flagrant. La France s’est également ralliée à l’évaluation de l’Ukraine, et une déclaration du ministère français des affaires étrangères a averti de manière inquiétante que la crise « tend vers une escalade incontrôlable ». Mais Macron a admis dimanche que « la paix est possible », mais qu’elle dépend du moment où les Ukrainiens « la décideront ».

Pendant ce temps, la rhétorique de Zelensky, qui appelle à une intervention militaire occidentale, s’est également intensifiée, ce qui suggère fortement que la guerre va bientôt devenir plus chaude.

 

 

https://www.aubedigitale.com/la-russie-met-en-garde-contre-un-false-flag-de-type-bombe-sale-dans-une-serie-dappels-rares-aux-dirigeants-occidentaux/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents