Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les tremblements de terre en Californie ont été mystérieusement précédés par des variations du champ magnétique terrestre

Publié par wikistrike.com sur 11 Octobre 2022, 09:10am

Catégories : #Terre et climat

Les tremblements de terre en Californie ont été mystérieusement précédés par des variations du champ magnétique terrestre

Pourtant, pendant les jours précédant l’événement, des forces géologiques titanesques seront déjà à l’œuvre, déformant la croûte terrestre de manière subtile, ce qui pourrait, en théorie, permettre de prédire la catastrophe à venir.

L’un des signes possibles pourrait être le vacillement du champ magnétique qui circule autour de notre planète. Pendant des décennies, les chercheurs ont débattu du bien-fondé de la recherche de signatures magnétiques pour les tremblements imminents, faute de preuves convaincantes.

Une nouvelle étude contrôlée par QuakeFinder, un projet de recherche humanitaire de la société de services d’ingénierie des systèmes Stellar Solutions, en collaboration avec l’équipe de Google Accelerated Science, conclut qu’il pourrait y avoir une bonne raison de poursuivre la recherche.

En appliquant l’apprentissage automatique aux mesures au sol des changements magnétiques locaux qui ont précédé un certain nombre de tremblements de terre importants en Californie entre 2005 et 2019, les chercheurs ont trouvé des signes d’un modèle qui exige une étude plus approfondie.

Cela ne veut pas dire que l’effet qu’ils ont observé pourrait nécessairement être utilisé pour prédire les tremblements de terre, mais il s’agit néanmoins d’une piste fascinante pour une étude future.

« Nous ne prétendons pas que ce signal existe avant chaque séisme »a déclaré Dan Schneider, directeur de QuakeFinder, à Joshua Rapp Learn à Eos.

Pourtant, ces résultats pourraient suffire à entretenir un peu plus longtemps le sujet controversé de la prévision électromagnétique des grandes secousses.

Les prémisses qui sous-tendent les fluctuations hypothétiques du champ magnétique avant les tremblements de terre semblent assez raisonnables. Certains affirment que l’accumulation massive de pression dans la croûte terrestre avant un tremblement de terre pourrait, en théorie, modifier suffisamment les propriétés des couches rocheuses pour influencer leur conductivité.

D’autres études laissent entendre que des poches de gaz piégé s’accumulent avant d’être libérées, créant les courants électriques nécessaires pour affecter l’activité magnétique.

En repérant les variations de très basse fréquence du champ magnétique qui en résultent, les autorités seraient averties que quelque chose d’important est sur le point d’éclater, ce qui leur donnerait le temps de se préparer, de la même manière que les communautés pourraient le faire pour un ouragan en expansion.

Malheureusement, ce qui semble être une idée prometteuse se heurte à un certain nombre d’obstacles lors de son application.

Tout d’abord, de nombreuses choses peuvent créer des oscillations à basse fréquence dans les zones locales d’un champ magnétique. Même l’augmentation du trafic à proximité ou de petits changements dans l’activité solaire peuvent introduire un bourdonnement qui pourrait être confondu avec une perturbation géologique.

Pour tirer un signal fiable de ce bruit, il faut disposer d’un équipement de mesure précis à des endroits fixes près des secousses importantes. Même là, il faut enregistrer suffisamment de tremblements de terre de la bonne taille pour obtenir un échantillon statistique.

Avec des sites de recherche situés près de failles dans tout l’État de Californie, Quakefinder est en bonne position pour surmonter ces obstacles.

Les magnétomètres enterrés sur les différents sites de recherche ont fourni aux chercheurs une quantité importante de données sur les tremblements de terre de magnitude supérieure à 4,5.

Après avoir sélectionné les séismes pour lesquels il existait des mesures provenant de deux sites proches et exclu les paires de sites ne disposant pas d’enregistrements adéquats, les chercheurs ont obtenu des mesures sur 19 séismes.

Cet échantillon a ensuite été divisé en deux groupes, l’un servant de base à une étude d’apprentissage automatique qui a tenté de distinguer les modèles potentiels des influences connues, et le second groupe servant de test pour toute découverte éventuelle.

Le rapport signal/bruit identifié par le processus et confirmé lors du test n’était pas vraiment fort. Comme l’admettent les chercheurs dans leur rapport publié, les anomalies électromagnétiques évidentes avant les tremblements de terre « auraient été observées, documentées et acceptées beaucoup plus tôt » dans les enquêtes précédentes.

Mais ils suggèrent que quelque chose d’intriguant se cache dans le chatoiement électromagnétique, comme un cri suspect dans la tempête de pluie, qui pourrait être présent jusqu’à trois jours avant un tremblement de terre. En affinant la méthode des chercheurs et en utilisant un échantillon plus important, il sera peut-être possible d’identifier ce qui se passe.

Si les études futures parviennent à trouver un bourdonnement fiable annonciateur d’un malheur imminent dans le champ magnétique d’une région, il se peut que ce ne soit pas une mélodie universelle, ce qui nécessiterait des tests supplémentaires sur plusieurs sites dans le monde.

Pour l’instant, l’idée d’utiliser de minuscules changements dans le champ magnétique de la planète pour prévoir les tremblements reste controversée. Mais grâce à des résultats comme ceux-ci, de nouvelles recherches pourraient enfin permettre de découvrir les murmures secrets d’une faille au point de rupture.

Cette recherche a été publiée dans le Journal of Geophysical Research: Solid Earth.

Lire aussi : D’étranges sursauts électromagnétiques apparaissent avant les tremblements de terre – et nous pourrions enfin savoir pourquoi

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents