Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Pfizer prévoit d’augmenter de 400 % le prix du vaccin américain contre le COVID-19

Publié par wikistrike.com sur 23 Octobre 2022, 07:26am

Catégories : #Economie, #Santé - psychologie

Pfizer prévoit d’augmenter de 400 % le prix du vaccin américain contre le COVID-19

Pfizer envisage de quadrupler le prix de ses vaccins contre le COVID-19 aux États-Unis lorsque le programme d’achat de Washington prendra fin, selon la présidente de la société aux États-Unis, Angela Lukin.

Le vaccin contre le COVID-19 de Pfizer est actuellement fourni gratuitement à tous les Américains par le gouvernement américain. L’année prochaine, lorsque l’urgence de santé publique américaine prendra fin, le marché du vaccin contre le COVID-19 passera aux assurances privées. Le gouvernement fédéral paie environ 30 dollars par dose pour le vaccin de Pfizer. Lorsque le programme d’achat du gouvernement prendra fin, Lukin s’attend à ce que le prix d’une dose se situe entre 110 et 130 dollars.

 

« Nous sommes convaincus que le prix du vaccin contre le COVID-19 aux États-Unis reflète son rapport coût-efficacité global et garantit que le prix ne sera pas un obstacle à l’accès des patients »a déclaré M. Lukin, selon Reuters.

Le dirigeant de Pfizer s’attend à ce que l’achat du vaccin soit transféré au secteur privé, « au plus tôt », au premier trimestre 2023. Selon M. Lukin, le vaccin continuera d’être disponible gratuitement pour les personnes bénéficiant d’une assurance gouvernementale ou privée.

En 2021, Pfizer a réalisé près de 37 milliards de dollars grâce aux ventes du vaccin contre le COVID-19, le chiffre d’affaires global ayant doublé pour atteindre 81,3 milliards de dollars. L’entreprise s’attend à ce que les revenus atteignent 98 à 102 milliards de dollars cette année.

Selon l’organisation britannique Global Justice Now, le vaccin contre le COVID-19 de Pfizer a été mis au point par BioNTech et soutenu par une subvention de 375 millions d’euros (366 millions de dollars) du gouvernement allemand et un financement par emprunt de 100 millions d’euros (97 millions de dollars) de la Banque européenne d’investissement, une entité publique.

« Nous avons laissé Pfizer priver une grande partie du monde de cette innovation médicale essentielle, tout en arnaquant les systèmes de santé publique avec une majoration exorbitante », a déclaré Tim Bierley, responsable de la campagne pharmaceutique au sein du groupe, selon The Guardian.

Marché en baisse, dangers des vaccins

Étant donné que moins de personnes se font vacciner contre le COVID-19, les fabricants de vaccins devront augmenter leurs prix de manière significative pour répondre aux attentes de Wall Street en matière de revenus pour 2023 et les années à venir.

De nombreux experts s’attendaient à ce que le nombre de vaccins annuels contre le COVID-19 corresponde à celui du vaccin annuel contre la grippe. Aux États-Unis, 160 millions de vaccins contre la grippe sont administrés chaque année. Cependant, comme de nombreux Américains deviennent réticents à se faire vacciner contre le COVID-19, les attentes concernant la taille du marché se sont tempérées.

« Le fait que les gens disent que la pandémie est terminée ne les incite pas à se faire vacciner », a déclaré à Reuters le Dr Bruce Farber, chef de la santé publique et de l’épidémiologie du système hospitalier new-yorkais Northwell Health.

Les effets secondaires potentiels des vaccins contre le COVID-19 suscitent également des inquiétudes croissantes, ce qui pourrait freiner le marché.

Récemment, le Dr Joseph A. Ladapo, chirurgien général de Floride, a publié de nouvelles directives sur les vaccins contre le COVID-19 à ARNm comme ceux fabriqués par Pfizer. Il a recommandé aux hommes âgés de 18 à 39 ans de ne pas prendre ces vaccins, les mettant en garde contre un risque accru de décès d’origine cardiaque.

Entre-temps, Pfizer a soumis à la Food and Drug Administration une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence pour les rappels du vaccin contre le COVID-19 destinés aux enfants dès l’âge de cinq ans.

Traduction de The Epoch Times par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents