Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Taïwan : une invasion chinoise possible "en 2022 ou 2023", selon un amiral américain

Publié par wikistrike.com sur 20 Octobre 2022, 11:30am

Catégories : #Politique internationale

Taïwan : une invasion chinoise possible "en 2022 ou 2023", selon un amiral américain


D'après le chef des opérations navales américaines, la Chine pourrait envahir Taïwan dès cette année.


"Je ne peux pas exclure cette possibilité", a-t-il déclaré, alors que le président chinois a réaffirmé sa volonté de "réunifier" Taïwan à son pays.

Une offensive de la Chine sur Taïwan est-elle imminente ? C'est en tout cas ce que prévoit un amiral américain, qui assure que l'armée américaine doit se tenir prête à répondre à une potentielle invasion de Taïwan par Pékin dès cette année. Une déclaration qui intervient quelques jours après les propos de Xi Jinping. Dimanche, à l'ouverture du congrès du Parti communiste, le président chinois a réaffirmé qu'il comptait "réunifier" Taïwan à la Chine, par la force si nécessaire.

L'amiral Michael Gilday, chef des opérations navales américaines, était interrogé par l'Atlantic Council sur la possibilité que Pékin se saisisse de Taïwan d'ici à 2027. "Il ne s'agit pas seulement de ce que dit le président Xi, mais de la façon dont les Chinois se comportent et ce qu'ils font", a déclaré Michael Gilday au think tank, soulignant que ces vingt dernières années, Pékin a mis à exécution chacune de ses promesses plus tôt qu'annoncé.

"Donc, quand nous parlons de 2027, dans mon esprit, cela (signifie) 2022 ou potentiellement 2023", a-t-il ajouté dans des propos relayés par l'AFP. "Je ne peux pas exclure cette possibilité. Je ne veux pas du tout être alarmiste en disant cela. C'est juste que nous ne pouvons pas l'écarter."

 

Les États-Unis prêts à intervenir


Les commentaires de l'amiral Gilday interviennent au lendemain des avertissements du secrétaire d'État américain Antony Blinken, qui avait affirmé que Pékin souhaitait s'emparer de Taïwan "à un rythme beaucoup plus rapide" qu'envisagé auparavant, ajoutant qu'une "Chine très différente" avait émergé sous Xi. Le parti communiste chinois n'a jamais contrôlé Taïwan, mais Pékin estime que cette île autonome fait partie intégrante de son territoire.

Washington maintient historiquement une politique d'"ambiguïté stratégique" à propos d'une éventuelle intervention militaire américaine si Taïwan était attaquée par la Chine. Cette politique vise autant à dissuader la Chine d'envahir Taïwan qu'à empêcher les dirigeants de l'île de provoquer Pékin en déclarant formellement son indépendance. Dans ce cadre, les États-Unis vendent notamment des armes à Taipei, dans le but de se défendre. En septembre dernier, Joe Biden a prévenu que les troupes américaines interviendraient en cas d'attaque de la Chine sur l'île.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents