Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Des fibres plastiques synthétiques découvertes dans les airs, sur terre et en mer en Antarctique

Les scientifiques ont découvert une quantité inquiétante de contamination par des fibres de plastique synthétique en Antarctique.

Une nouvelle étude portant sur la glace de l’Antarctique révèle que des fibres de plastique synthétique sont présentes dans des échantillons d’air, d’eau de mer et de sédiments glaciaires de la mer de Weddell. Des scientifiques de l’université d’Oxford ont fait équipe avec un institut de recherche à but non lucratif appelé Nekton lors d’une expédition visant à découvrir l’Endurance, le navire perdu de Sir Ernest Shackleton. Comme le révèle l’article de recherche, des polyesters fibreux, provenant principalement de textiles, ont été trouvés dans tous les échantillons.

Les scientifiques notent que la plupart des fibres microplastiques identifiées ont été trouvées dans les échantillons d’air de l’Antarctique. Cela révèle des détails inquiétants. Les animaux et les oiseaux marins de l’Antarctique pourraient les respirer. Les scientifiques ont effectué une analyse de modélisation pour en savoir plus sur la façon dont l’air circule et dont le plastique est transporté. Ils ont d’abord examiné les trajets de l’air et la façon dont les fibres de plastique pouvaient être transportées. Ils ont constaté que la quantité la plus importante de fibres plastiques était associée au vent provenant des régions méridionales de l’Amérique du Sud.

Les plastiques en Antarctique

L’analyse révèle de nouveaux indices sur le courant circumpolaire antarctique et le front polaire associé. Selon les chercheurs, ceux-ci n’agissent pas, comme on le pensait auparavant, comme une barrière impénétrable. Cette « barricade naturelle » aurait empêché les microplastiques de pénétrer dans la région de l’Antarctique. En outre, les scientifiques ont constaté que la concentration de microplastiques est beaucoup plus élevée dans la glace de mer que dans d’autres types d’échantillons. Les recherches indiquent que les microplastiques sont piégés lors de la création de la couche de glace de mer chaque année.

Par ailleurs, les courants océaniques et les vents sont les principaux vecteurs de la pollution plastique. Ils permettent aux fibres de voyager à travers le globe et même jusqu’aux endroits les plus reculés de notre planète. Selon les scientifiques, ces résultats rendent plus urgente la mise en place d’un traité crucial et coordonné au niveau mondial pour empêcher les microplastiques de pénétrer dans l’environnement, en particulier dans les océans.

Source: AD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :