Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Sobriété énergétique : « Dans des hôpitaux, les chambres ont une température de 13°C »

Publié par wikistrike.com sur 11 Novembre 2022, 10:15am

Catégories : #Santé - psychologie, #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #Economie

Sobriété énergétique : « Dans des hôpitaux, les chambres ont une température de 13°C »

Élisabeth Borne l’a rabâché « La règle, c’est de chauffer à 19 degrés. » Dans les hôpitaux, légalement, le chauffage peut être de 22 à 24°C, mais le gouvernement incite fortement à ne pas dépasser 22°C. Craignant des factures multipliées par trois ou quatre à cause des sanctions contre la Russie, les hôpitaux sont prêts à obéir. Certains ont même trouvé une solution radicale : ne pas chauffer.


De son côté, le ministère de la Santé a lancé le recrutement de 150 personnes dédiées à la transition énergétique. Julien Bestion est l’un d’eux. Il est chargé de mettre en place des mesures « simples » (remplacer les ampoules obsolètes par des Led, installer des détecteurs de présence, fermer les fenêtres…) afin de réduire de 10% la consommation des 25 structures qu’il accompagne sur la voie de la sobriété énergétique. Il souligne « l’importance de la pédagogie car tous ces gestes ne font pas encore partie des habitudes ». Outre ces mesures certainement très efficaces et tout en restant dans le domaine de la pédagogie, le même ministère a produit des plaquettes (voir ci-dessous) pour apprendre aux Français à faire attention l’hiver. Par exemple, en restant au froid dehors, ils ne savent pas qu’ils mettent leur santé en jeu. Le ministère leur recommande donc de rester chez eux.

Mais en cas de maladie, doit-on aller à l’hôpital ? Certains sont très mal chauffés. Il  faut donc choisir le bon établissement. Voici quelques exemples de politique de chauffage des hôpitaux pour l’hiver.

  • Le CHU de Bordeaux veut réduire sa consommation énergétique de 10% par la mise en place d’une politique de gestion des températures de chauffage, sans autre précision. Il doit sans doute suivre les indications du ministère tout en douceur. Il y a des chances qu’il y fasse encore chaud.
  • L’hôpital d’Avignon poursuit pour le moment une politique plus tranchée : le 8 novembre 2022, son chauffage était toujours éteint. Est-ce un début de solution ? Il ne reste plus qu’à fermer tous les hôpitaux et le problème est réglé.
  • Au groupe hospitalier du Havre, le 9 novembre, certaines chambres n’étaient chauffées qu’à 13°. Des couvertures supplémentaires ont été commandées par le directeur des achats, le 19 octobre : « Concernant les couvertures, les demandes d’augmentation de dotation affluent depuis quelques semaines en blanchisserie et de nouvelles ont été commandées mais nécessitent un délai d’approvisionnement. » Toutefois, le directeur des achats affirme être « en mesure de ne livrer qu’une couverture par patient » et demande aux services « de ne pas en stocker ».
  • Au centre hospitalier de Vire, le 30 septembre, le chauffage a été brutalement coupé. Dans certaines chambres des Ehpad, les températures sont descendues à 15 °C. David Trouchaud, le directeur de l’hôpital, est l’intéressante personnalité qui avait déclaré : « Les urgences ne sont pas là pour la bobologie ». Il aurait dû ajouter : les Ehpad ne sont pas là pour chauffer les frileux. Le 17 octobre, après deux semaines de polémiques, il a accepté de rallumer le chauffage pour ses résidents d’Ehpad. En faisant cela il n’a pas respecté les exhortations d’Emmanuel Macron « à mettre en œuvre sans attendre les mesures de sobriété énergétique qui, si tout le monde les respecte, permettront à la France de “passer l’hiver” même s’il est rude ». Le président parlait de « la France », pas les Français.

Le Média en 4-4-2.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents