Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

15 faits qui prouvent qu’un effondrement économique massif se produit déjà en ce moment même

Les conditions économiques ne cessent d’empirer. Alors que nous nous préparons à entrer dans l’année 2023, nous nous trouvons dans un environnement d’inflation élevée en même temps que l’activité économique ralentit vraiment. Et comme en 2008, les employeurs procèdent à des licenciements massifs alors qu’un effroyable effondrement du marché immobilier balaie le pays. Ceux qui attendaient l’implosion de l’économie américaine peuvent cesser d’attendre, car l’implosion économique est officiellement arrivée.

Voici 15 faits qui prouvent qu’un effondrement économique massif se produit déjà en ce moment…

 

#1 Les ventes de maisons existantes ont maintenant chuté pendant 10 mois consécutifs.

#2 Les ventes de maisons existantes ont baissé de 35,4 % au cours des 12 derniers mois. Il s’agit de la plus forte baisse des ventes de maisons existantes d’une année sur l’autre depuis l’effondrement de Lehman Brothers.

#3 Le sentiment des constructeurs de maisons a maintenant chuté pendant 12 mois consécutifs.

#4 Les coûts de construction des maisons ont augmenté de plus de 30 % depuis le début de l’année 2022.

#5 Le nombre de permis de construction de logements unifamiliaux a diminué pendant neuf mois consécutifs.

#6 L’indice Empire State Manufacturing a plongé « à un niveau négatif de 11,2 en décembre ». Ce chiffre était très, très inférieur aux attentes.

#7 En novembre, nous avons assisté à la plus forte baisse des ventes au détail de toute l’année.

#8 Même les plus grands noms de Wall Street commencent à licencier des travailleurs. En fait, on rapporte que Goldman Sachs va bientôt licencier environ 4 000 employés.

#9 La Réserve fédérale admet que le nombre d’emplois réels aux États-Unis a été surestimé de plus d’un million.

#10 Les pertes d’emplois aux États-Unis ont été 417 % plus élevées en novembre qu’au cours du même mois de l’année précédente.

#11 Une récente enquête du Wall Street Journal a révélé qu’environ deux tiers des Américains s’attendent à ce que l’économie se dégrade encore l’année prochaine.

#12 Une enquête récente de Bloomberg a révélé que 70 % des économistes américains pensent qu’une récession se produira en 2023.

#13 L’inflation continue de s’emballer de manière incontrôlée. À l’heure actuelle, une tête de laitue coûte 11 dollars dans une épicerie de Californie.

#14 Dans l’ensemble, les prix des légumes aux États-Unis sont supérieurs de plus de 80 % à ce qu’ils étaient l’année dernière à la même époque.

#15 Grâce à l’augmentation rapide du coût de la vie, 63 % de la population américaine vit désormais de salaire en salaire.

Dans une tentative désespérée de maîtriser l’inflation, la Réserve fédérale a augmenté les taux d’intérêt de façon spectaculaire.

Ces hausses de taux d’intérêt sont à l’origine de l’effondrement du marché immobilier, mais les responsables de la Réserve fédérale insistent sur le fait qu’une telle douleur à court terme est nécessaire pour maîtriser l’inflation.

Mais pendant ce temps, nos politiciens à Washington sont occupés à créer davantage d’inflation en empruntant et en dépensant de l’argent à un rythme absolument sans précédent dans toute notre histoire.

Cette semaine, un abominable projet de loi omnibus sur les dépenses de 1 700 milliards de dollars a été adopté par le Congrès, mais pas un seul membre du Congrès ne l’a lu.

Le projet de loi compte 4 155 pages, et le sénateur américain Rand Paul vient de tenir une conférence de presse au cours duquel il l’a fait rouler sur un chariot…

Après que le projet de loi Omnibus sur les dépenses de 1 700 milliards de dollars ait été adopté par le Sénat par un vote de 70 contre 25, le sénateur républicain Rand Paul a tenu un point de presse au cours duquel il a fait rouler l' »abomination » sur un chariot et a exigé de savoir comment quiconque serait en mesure de le lire avant la fin de la semaine.

Paul, ainsi que les seuls autres républicains dissidents du Sénat, Mike Braun, Ron Johnson, Mike Lee et Rick Scott, ont souligné le caractère ridicule de la procédure accélérée du projet de loi.

Malheureusement, ce projet de loi absurde sur les dépenses bénéficie d’un large soutien des deux côtés de l’allée, ce qui montre à quel point Washington est devenu une ville en panne.

Notre système de gouvernement a échoué à maintes reprises, et nos politiciens continuent de dépenser de l’argent pour certaines des choses les plus ridicules que l’on puisse imaginer.

Les exemples suivants, tirés du projet de loi de dépenses omnibus de 1,7 trillion de dollars, ont été découverts par la Heritage Foundation

  • 1,2 million de dollars pour les « centres de fierté LGBTQIA+ ».
  • 1,2 million de dollars pour des « services pour les bénéficiaires de DACA » (aka aider les étrangers illégaux avec l’argent des contribuables) au San Diego Community College.
  • 477 000 $ pour l’Equity Institute de RI pour endoctriner les enseignants avec des « laboratoires virtuels antiracistes. »
  • 1 million de dollars pour la Maison de Zora dans l’Ohio, un « espace de coworking et de communauté » pour « les femmes et les personnes de couleur ayant une identité sexuelle ».
  • 3 millions de dollars pour le musée américain LGBTQ+ à New York.
  • 3,6 millions de dollars pour un sentier Michelle Obama en Géorgie.
  • 750 000 dollars pour le « logement LGBT et non-conforme au genre » à Albany, New York.
  • 856 000 dollars pour le « LGBT Center » à New York.

Et avez-vous remarqué que nos politiciens préfèrent souvent faire passer ce type de projets de loi juste avant les grandes vacances, lorsque presque personne ne prête attention ?

Peu importe qui nous envoyons à Washington, l’histoire reste la même.

Tant que nos politiciens emprunteront et dépenseront des milliers de milliards de dollars que nous n’avons pas, les responsables de la Fed ne seront pas en mesure de gagner leur guerre contre l’inflation.

La Fed peut envoyer les taux d’intérêt dans la stratosphère, mais l’inflation restera élevée parce que nos politiciens insistent pour inonder la nation de montagnes géantes de liquidités.

Nous devrions tous être profondément, profondément offensés par ce qui se passe, mais la plupart des Américains n’en savent tout simplement pas assez pour s’en soucier.

Mais lorsque les conditions économiques seront encore pires qu’en 2008 et 2009, la majorité de la population américaine deviendra extrêmement furieuse.

Bien sûr, les choses auraient pu se passer bien différemment si nous avions pris de meilleures décisions au cours des années qui ont précédé cette crise.

Malheureusement, nous n’avons plus le temps de changer de cap, ce qui signifie que nous allons tous souffrir énormément.

Traduction de The Economic Collapse par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :