Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

A propos des risques d'un conflit nucléaire en Ukraine

Villis pour WikiStrike

TRIBUNE - L'ONU a publié sa dernière mise à jour des victimes civiles en Ukraine - 6826 morts, 19 759 blessés. 

https://www.ohchr.org/en/news/2022/12/ukraine-civilian-casualty-update-19-december-2022 

A côté de cela, des millions de déplacés, et des centaines de milliers de victimes militaires, au moins 100 000 morts simplement du côté Ukrainien.

Cela montre de façon évidente que la Russie fait tout pour limiter le nombre de morts civils, car on est très loin des chiffres terrifiants des opérations de l'OTAN. Et ce n’est pas vraiment ce que nous disent les médias. 

Pour cette raison, je ne crois pas en la possibilité d'une guerre nucléaire, du moins à court terme.

Cependant, l'échec de l'opération spéciale nous fait entrer dans la Guerre. Poutine a lui-même il y a une semaine cesser de qualifier le conflit Ukrainien ‘d’opération spéciale’. Il a donc utilisé le mot « guerre », une guerre largement suscité par l'Occident qui a ignoré ces demandes répétées de dialogue, même écrites en Décembre 2021 et ses rappels de respecter les accords de Minsk. Ces accords, de l'aveu même de madame  Merkel  n'étaient qu'un moyen de gagner du temps, d'armer l'Ukraine jusqu'à ce qu'elle devienne une menace pour la Russie, qu'elle soit tellement forte qu'elle puisse entrer dans l'OTAN sans que la Russie ne puisse s’y opposer. 

La perception des russes, qui est fondée, est qu'on veut détruire leur pays, et ce par tous les moyens. L'OTAN n'a clairement pas voulu que la Russie soit au centre de l'EURASIE en vendant son énergie à la fois à l'Europe et à la Chine, ce qui aurait assuré sa stabilité et sa prospérité. C'est même l'une des clefs de la guerre, empêcher que l’Europe soit liée à la Russie, et qu’elle soit en relation avec la Chine dans un monde Eurasie libre et ouvert. Maintenant, les USA peuvent vendre leur gaz de Schiste, avec des débouchés assurés pour longtemps puisque le gazoduc Nordstream entre la Russie et l'Europe est détruit (par qui ? A qui profite cette destruction ?).

Alors cette guerre va continuer, aucun des deux camps ne peut céder aujourd'hui et les appels à la haine, jusqu'au meurtre récemment de Poutine rendent le dialogue impossible, et c'est bien intentionnel. Nous, l'OTAN et les dirigeants qui sont au pouvoir en Europe - et agissent contre l'intérêt des européens- ne voulons pas la paix, nous voulons la guerre et le sang. 

Et les russes – je veux dire le peuple russe-  le savent bien. Cependant, l'opération spéciale de Poutine a échoué et il va être tenu pour responsable de cet échec. Un leader plus radical risque d'émerger, et la Russie va rechercher un soutien plus fort de la Chine qui se retrouverait seul contre les US si elle tombait. 

Or on voit bien que la Russie ne gagnerait pas une guerre conventionnelle contre l'OTAN, donc, la  possibilité d'une guerre nucléaire existe, la Russie a des missiles hypersoniques qu'on ne peut intercepter, le meilleur système anti-missiles (qui lui pourrait intercepter une partie des missiles lancés contre elle) et le pays le plus vaste du monde - certains pourraient penser qu'elle peut gagner une guerre nucléaire. 

Car à terme, à l'usure, elle risque de perdre contre les forces coalisées de l'OTAN et de l'Ukraine - l'OTAN qui a fourni à l'Ukraine plus de 100 milliards de dollar d'armement , entraine ses troupes, fournit du renseignement, l'aide à mettre en oeuvre des actions terroristes sur son territoire -cf. le pont de Kerch- et appelle au meurtre de ses dirigeants. Le potentiel industriel de nos pays est sans commune mesure avec celui de la Russie et ses forces armées sont intactes. 

Et donc, voilà pourquoi au niveau conventionnel, la Russie ne veut pas attaquer l'OTAN. Par contre, la réaction de beaucoup de russes va être de soutenir une politique plus radicale. Cela peut se traduire par une mobilisation générale, la mise à disposition de la totalité des ressources industrielles du pays, la constitution d'une armée de 2 millions d'homme en Ukraine qui cette fois pourra prendre Kiev. Il est clair qu'aujourd'hui l'armée russe cherche à créer les conditions d'une offensive réussie en Ukraine. D'où hélas, le ciblage des infrastructures civiles du pays pour désorganiser l'Ukraine. 

Dans le cas où l'industrie russe serait bloquée du fait des sanctions et ne serait plus capable de fournir les équipements pour que les russes puissent se défendre, la situation de la Russie deviendrait désespérée et on peut alors craindre un conflit nucléaire.  

Nos dirigeants jouent avec le feu, le feu nucléaire russe, et peu de gens se rendent compte de l'extrême dangerosité de cette situation.  

Et d’autant plus que les études scientifiques montrent qu’un conflit nucléaire généralisé ferait au maximum 500 millions de morts et ne signifierait pas la fin totale de l’humanité comme on nous l’avait fait croire dans les années 80. 

Nous dansons sur un volcan … et nos dirigeants incompétents, tout imbus de leur supériorité et de leurs certitudes morales mènent le bal accompagnés par l'Orchestre des médias complaisants et mensongers. 

 

Villis pour WikiStrike

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :