Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Chine: Arrestations au hasard pour étouffer la dissidence

La police chinoise arrêterait des personnes pour fouiller leurs téléphones à la recherche d’applications étrangères comme Twitter, Telegram et Instagram, qui sont utilisées pour communiquer et organiser des manifestations contre les mesures relatives au Covid. 

Le Wall Street Journal affirme que les recherches ont lieu dans les centres de transport de Shanghai. Cependant, d’autres journalistes affirment que cela se produit également dans d’autres villes. Les fouilles qui ont lieu dans d’autres villes sont aléatoires et concernent n’importe qui et « n’importe où, dans la rue ou à l’entrée des centres commerciaux. »

Les résidents chinois accèdent aux applications étrangères interdites par le biais de réseaux privés virtuels (VPN) afin de communiquer et d’organiser des manifestations contre la politique stricte du pays en matière de zéro-covid. Apple aide le Parti communiste chinois à faire respecter cette politique en interdisant toutes les applications de ce type sur les iPhone. Sur les médias sociaux chinois, les contenus faisant référence aux protestations sont fortement censurés.

En outre, des comptes de spam, prétendument créés par des personnes ayant des liens avec Pékin, inondent Twitter pour discréditer les rapports légitimes sur les manifestations.

Selon William Yang de DW News, les autorités de Pékin enregistrent les informations personnelles des personnes prises en flagrant délit d’utilisation d’applications étrangères sur leur téléphone et leur donnent un avertissement. Yang ajoute : « S’ils rencontrent une résistance, la police leur dit qu’ils peuvent dénoncer la personne. »

La police chinoise forcerait également les gens à supprimer de leur téléphone les photos de manifestations.

Edward Lawrence, cameraman du bureau de la BBC en Chine, a filmé la police en train de forcer les gens à effacer les photos des manifestations de leurs téléphones le long d’une route de Shanghai où de grandes manifestations ont eu lieu le week-end dernier. Lawrence a été arrêté et apparemment agressé par la police alors qu’il couvrait la manifestation anti-gouvernementale.

La récente série de manifestations dans toute la Chine a été déclenchée par la mort de dix personnes après un incendie dans un immeuble d’habitation à Urumqi, la capitale de la province du Xinjiang, la semaine dernière.

Certains habitants ont affirmé que le confinement strict de la ville, mis en place en août, était à l’origine de ces décès, car les autorités déterminaient quand les personnes étaient autorisées à quitter leur domicile. Le confinement et d’autres mesures liées à la pandémie auraient également retardé l’intervention des pompiers.

Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :