Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

La Russie s'apprête à interdire les associations juives qui seront classées "organisations terroristes"

par Maurizio Blondet.

Jerusalem Post :

La Russie a élargi sa définition des “agents étrangers” et inclut désormais “les personnes qui prennent part à toute activité que les autorités jugent contraire aux intérêts nationaux de la Russie ou qui reçoivent un soutien de quelque nature que ce soit, et pas seulement de l’argent, de l’étranger”, selon le Moscow Time.

Dans ce cas, les représentants juifs de l’Agence juive ou les représentants d’organisations juives internationales peuvent être qualifiés d’”agents étrangers”.

Selon le Moscow Times, qui cite la nouvelle loi, “toute personne ayant travaillé avec un “agent étranger” ou ayant reçu un financement de sa part sera incluse dans une nouvelle liste du ministère de la justice de personnes et de groupes “affiliés à des agents étrangers”.

Le Jerusalem Post a rapporté en exclusivité la semaine dernière que l’Agence juive fait l’objet d’une enquête de la part de fonctionnaires russes depuis trois ans, période au cours de laquelle les informations et le matériel informatique de ses bureaux ont été examinés de près.

Dans une lettre envoyée à l’Agence juive cette semaine, révélée en exclusivité par le Post, l’Agence a reçu une liste de ce que le ministère russe de la Justice considère comme des violations de la loi et des conséquences de ces violations. Comme indiqué, un haut responsable de la diplomatie israélienne a déclaré que “la Russie a affirmé que l’Agence juive avait illégalement collecté des informations sur les citoyens russes”.

“La Russia ha affermato che l’Agenzia ebraica ha raccolto illegalmente informazioni sui cittadini russi”.

Un haut fonctionnaire de la diplomatie israélienne.

Comme le ferait toute organisation, en particulier celles qui encouragent l’immigration dans un autre pays, les bureaux de l’Agence juive en Russie collectent des informations sur les personnes qui demandent l’aliya ou participent à leurs activités.

La crainte est que, si l’agence a déjà fait l’objet d’une enquête, la nouvelle loi crée une situation impossible pour les organisations juives et israéliennes qui souhaitent travailler en Russie.

La semaine dernière, le ministère a indiqué que les fonctionnaires de l’agence en Russie avaient enfreint la loi, car les informations recueillies en Russie sont diffusées dans ses bureaux à Jérusalem ou avec les bureaux du gouvernement israélien, ceci afin de favoriser à l’immigration. La lettre indiquait que l’agence devait répondre aux allégations et qu’elle pourrait devoir cesser ses activités en Russie si elle était reconnue coupable des accusations.

L’Agence juive répond

L’Agence juive a déclaré la semaine dernière que : “L’Agence juive souhaite préciser que, contrairement à certaines publications, aucune directive n’a été reçue du gouvernement russe pour mettre fin à nos activités. Par conséquent, tous les plans de l’Agence et toutes les activités planifiées continuent normalement”.

“Dans le cadre des procédures de contrôle et d’inspection en cours menées par les autorités compétentes en Russie depuis plusieurs années et à la suite d’une procédure d’inspection administrative de plus d’un an, les bureaux de l’Agence à Moscou ont récemment reçu une lettre des autorités [russes]”, a-t-il déclaré.

La lettre mentionne “principalement des questions administratives et indique les problèmes qui, selon ses auteurs, ont été soulignés, ainsi que leurs éventuelles conséquences juridiques”.

“La lettre invite l’Agence à répondre par écrit sur les faits qui y sont exposés. Par conséquent, l’Agence a l’intention d’étudier en profondeur la signification des questions soulevées et leurs implications et de les aborder en conséquence dans les conversations en cours avec les autorités”, a déclaré l’Agence juive.

source : maurizioblondet.it

Traduction : Strategika

via Strategika

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :