Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Le réchauffement de la planète ? La couche de neige de l’hémisphère nord atteint son plus haut niveau en 56 ans

La conférence COP27 sur le changement climatique s’est achevée le mois dernier. Les dirigeants du monde entier se sont envolés en jet privé pour l’Égypte afin de discuter de la façon dont les combustibles fossiles chauffaient rapidement la planète jusqu’au point de non-retour, l’humanité étant condamnée si des politiques cruciales en matière de changement climatique n’étaient pas mises en œuvre. Mais pendant que les dirigeants alarmistes se réunissaient dans le désert, les chutes de neige de novembre dans l’hémisphère nord dépassaient la moyenne des cinquante dernières années.

La NOAA et l’université Rutgers ont publié de nouvelles données montrant que la couverture neigeuse dans l’hémisphère nord a atteint le niveau le plus élevé depuis le début des mesures en 1967 et qu’elle est actuellement supérieure à la moyenne sur 56 ans.

Le réchauffement de la planète ? La couche de neige de l’hémisphère nord atteint son plus haut niveau en 56 ans

Voici la carte de la couverture neigeuse du Rutgers Global Snow Lab dans l’hémisphère nord:

Le réchauffement de la planète ? La couche de neige de l’hémisphère nord atteint son plus haut niveau en 56 ans

Et une autre de la NOAA avec plus de résolution:

Le réchauffement de la planète ? La couche de neige de l’hémisphère nord atteint son plus haut niveau en 56 ans

« L’étendue de la neige en début de saison est un indicateur de la persistance du froid à l’approche de l’hiver proprement dit », a déclaré le blogue météorologique Severe Weather Europe.

 

La plupart des grands médias ont négligé ces données, car elles constituent une vérité qui dérange le discours sur le changement climatique qu’ils mettent en avant.

Un hiver rigoureux dans l’hémisphère nord pourrait compliquer les réseaux électriques des pays occidentaux qui s’acharnent à perturber les flux énergétiques en sanctionnant la Russie, plongeant ainsi le monde dans la pire crise énergétique depuis une génération. Étant donné que les installations de stockage de gaz naturel des États-Unis et de l’Europe sont passées à la saison des retraits, l’horloge démarre car les niveaux de stockage pourraient rapidement diminuer si les températures restent inférieures à la moyenne, ce qui continuerait à faire grimper les prix de l’énergie.

 

Source AD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :