Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Poutine intederdit la « propagande LGBT »

Comme si l’Occident avait besoin d’une raison supplémentaire de haïr Vladimir Poutine, le président russe a promulgué lundi une loi actualisée qui étend l’interdiction actuelle de ce qu’il qualifie de propagande LGBT auprès des enfants, faisant fi des nombreuses critiques occidentales en matière de droits de l’homme adressées à Moscou.

La nouvelle loi s’étend désormais à l’interdiction de tout ce qui promeut la propagande LGBT à l’ensemble de la population, indépendamment de l’âge ou de la démographie, ce qui lui donne une portée beaucoup plus large.

La loi cible également de manière agressive l’idéologie transgenre. À ce stade, tout ce qui est interprété comme avançant ou affichant des informations qui « peuvent donner envie aux mineurs de changer de sexe » est interdit, selon la nouvelle loi. Cela inclut la promotion de « relations sexuelles non traditionnelles ».

En cas de violation de la loi, par exemple dans le cadre de campagnes médiatiques ou d’activités officielles d’organisation et d’activisme, les entités sont passibles d’une amende pouvant atteindre 4 millions de roubles (soit un peu moins de 64 000 euros). Une peine d’emprisonnement est également possible. La loi interdit en outre toute tentative de défilé de « fierté » à l’avenir.

Selon les détails du Moscow Times :

Les personnes de tous âges sont désormais interdites d’accès à certains contenus en vertu de la nouvelle législation. Désormais, les relations et les « styles de vie » LGBT ne peuvent plus être affichés ou mentionnés, selon les militants.

Les campagnes publicitaires, les films, les jeux vidéo, les livres et les publications médiatiques sont également interdits d’affichage des relations LGBT. Les établissements qui enfreignent la nouvelle loi pourraient se voir infliger une amende ou être fermés par le gouvernement.

Les étrangers pourraient également être expulsés du pays s’ils sont jugés en infraction avec la loi.

Depuis des années, il est illégal de promouvoir des modes de vie sexuels « alternatifs » auprès des mineurs, sur la base d’une loi initiale de 2013 qui visait à éradiquer la « propagande des relations sexuelles non traditionnelles » destinée aux enfants. Dans sa version antérieure, les contrevenants risquaient 15 jours de prison, ou également une amende.

Ces dernières années, le président Poutine a mis davantage l’accent sur la lutte contre l’idéologie du genre dans ses discours, promettant de protéger le pays et le peuple russe de « l’obscurantisme du genre », comme il l’a qualifié dans un discours prononcé en 2021. De nombreux responsables russes l’associent également à des intentions néfastes de l’OTAN.

« Je suis un partisan de l’approche traditionnelle selon laquelle une femme est une femme et un homme est un homme« , a déclaré Poutine à l’époque – dans un thème qui a été réitéré depuis. « Une mère est une mère, un père est un père. Et j’espère que notre société dispose de la protection morale interne dictée par les confessions religieuses traditionnelles de la Fédération de Russie. »

Source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :