Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par wikistrike.com

Vladimir Poutine répond aux déclarations faites par Angela Merkel au Zeit…

Les conséquences des dernières déclarations faites par Angela Merkel au Zeit : « Les accords de Minsk sont divisés en deux parties, le premier accord ayant été signé en 2014 dans l’optique d’arrêter la guerre dans la région du Donbass, région où combattaient les séparatistes russes face à l’armée ukrainienne. Puis, en 2015, les accords de Minsk II ont été signés avec l’objectif d’imposer un cessez-le-feu, retirer les armes lourdes du front et effectuer des échanges de prisonniers. Merkel a déclaré concernant les accords qui ont été négociés avec l’aide de la France et l’Allemagne : « L’accord de Minsk de 2014 était une tentative de donner du temps à l’Ukraine. Elle a également utilisé ce temps pour se renforcer, comme on peut le voir aujourd’hui. L’Ukraine de 2014-2015 n’est pas l’Ukraine moderne ». L’ancienne dirigeante a également admis que l’OTAN n’aurait pas eu les ressources nécessaires à l’époque pour soutenir l’Ukraine ». https://www.lfm.ch/lifestyle/cote-people/angela-merkel-les-accords-de-minsk-ont-ete-signes-pour-donner-du-temps-a-lukraine/

Angela Merkel 1° confirme donc les propos tenus par l’ancien président ukrainien Porochenko issu du coup d’Etat ukro-atlantiste de Maïdan et 2° démontre que la parole et les traités signés par l’Occident dans son ensemble n’ont aucune valeur légale contraignante à ses yeux. La direction russe a semble-t-il parfaitement compris le message, comme l’illustre le résumé des dernières déclarations de Vladimir Poutine concernant le conflit ukrainien fait par le Colonel Cassad (Source : https://t.me/boris_rozhin/72395) :

– Le conflit se déroule de manière stable, il n’y a rien à redire sur ce sujet, l’armée russe est transparente sur les événements en cours.

– C’est la situation qui se dessinera sur le terrain qui imposera le menu des négociations qui devront finir par se tenir.

– Merkel a avoué que les accords de Minsk-2 ont été utilisés par l’occident pour tromper la Russie en gagnant du temps pour armer et former l’armée de Kiev. Cet aveu a fortement déplu à Vladimir Poutine, il comptait notamment sur Merkel comme future médiatrice et cela est donc maintenant hors de question.

– Vladimir Poutine regrette s’être fait berner par les accords de Minsk-2 et regrette de ne pas avoir attaqué le régime de Kiev plus tôt.

– Vladimir Poutine évoque un travail de révision de la doctrine nucléaire russe pour l’amener à une arme d’utilisation préventive, notamment par les vecteurs nucléaires hypersoniques russes.

Commentant ces déclarations, Erwan Castel les juge « intéressantes et importantes », « les plus pertinentes depuis le début du conflit, voire depuis 2014 ou 2000 voire depuis Staline… » Il souligne notamment le fait que « Vladimir Poutine avoue s’être fait rouler par les occidentaux via Minsk-2 et dit regretter de ne pas avoir attaqué plus tôt. Une déclaration qui coûte politiquement cher et montre un grand courage politique. C’est un aveu que ceux qui comme moi avaient tenu un raisonnement militariste dès 2014 avaient donc raison, Vladimir Poutine avait tort. Respect ». En ce qui concerne la révision de la doctrine nucléaire russe, Erwan estime qu’elle pourrait permettre d’imposer des négociations sur le modèle de la Crise de Cuba [réponse russe à la provocation américaine du déploiement de missiles nucléaires en Turquie]. https://t.me/ErwanKastel/2342

Vladimir Poutine : « Je ne m’attendais pas à entendre cela de la part de l’ancien chancelier fédéral. Il s’avère que personne [en Occident et à Kiev] ne comptait respecter ces accords de Minsk. Il ne s’agissait que de doter l’Ukraine d’armes et de la préparer aux hostilités. (…) Pendant des années, l’Occident a exploité sans vergogne les ressources de l’Ukraine, encouragé le génocide et la terreur dans le Donbass, transformé l’Ukraine en colonie. (…) La Fédération de Russie aurait pu débuter l’opération militaire en Ukraine plus tôt, mais a essayé de mettre en œuvre le cadre de travail des accords de Minsk-2 ».

De toute évidence, le IVe Reich atlantiste (« l’empire du mensonge ») respecte autant les traités signés que le IIIe Reich avant lui… La fin de son hégémonie coloniale mondiale promet de ne pas être plus glorieuse !…

Vincent Gouysse, pour www.marxisme.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :